VIDÉO – Gabriel Attal élève modèle : “J’ai toujours été délégué de classe”

En tant que porte-parole du gouvernement de 2020 à 2022, Gabriel Attal est rentré dans les foyers français à de multiples reprises. S’il a changé de rôle depuis le mois de mai, ce dernier continue à faire le tour des émissions de télévision pour porter le projet du président.

Au jeu des chaises musicales lors du remaniement du mois de mai, Gabriel Attal est devenu ministre délégué chargé des comptes publics. Suivi par 13 h 15 le samedi sur France 2 ce 23 juillet, le proche d’Aurore Bergé est revenu sur son précédent rôle de porte-parole du gouvernement de juillet 2020 à mai 2022, et sur le nouveau qui lui permet de toujours être présent dans l’espace médiatique. Quand lui est posé la question du nombre d’émissions auxquelles il participe chaque semaine, celui qui est sorti diplômé de Sciences Po Paris en 2012 déclare : « Ça dépend. Je pense qu’en plus de comptes rendus du Conseil des ministres le mercredi, je dois faire trois interventions minimum chaque semaine. »

Le macroniste de 33 ans ajoute sur cet exercice pas toujours évident : « J’ai toujours aimé défendre des causes, débattre. Je fais partie de ces jeunes qui ont été délégués de classe par exemple. » Et de préciser : « Je ne saurais pas dire à quoi ça tient nécessairement, mais c’est vrai que j’aime le débat et j’aime la confrontation d’idées. »

« J’ai eu un apprentissage un peu accéléré »

Comme il le rappelle durant l’interview, celui qui a été élu député lors des législatives de 2017 dans la dixième circonscription des Hauts-de-Seine et qui a donc commencé à se faire une place plus importante dans le paysage politique français à cette époque n’était pas rompu à l’exercice télévisuel : « Avant 2017 et mon élection en tant que député, je n’avais jamais mis les pieds sur un plateau télé. J’ai eu un apprentissage un peu accéléré de tout ça. Maintenant je commence à avoir un peu de bouteille. »

S’il sait qu’il peut à tout moment dire « une bêtise » plus il multipliera les interventions à la télévision, Gabriel Attal ne se met pas trop de pression : « Il peut arriver à un moment que l’on se trompe sur quelque chose, que l’on ne soit pas précis. Ça peut arriver. » Et l’ancien militant socialiste entend éviter les phrases toutes faites : « Les éléments de langage, ça se voit, la langue de bois, les gens n’en peuvent plus. Je ne dis pas qu’à chaque fois, j’arrive à tenir ça, mais j’essaye en tout cas. » Et de conclure : « Ce n’est pas évident parce que, mine de rien, c’est assez ténu. Il faut être concentré ».

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Capture France 2

A propos de


  1. Gabriel Attal

Autour de

Source: Lire L’Article Complet