VIDÉO – « Il était très fatigué » : Michel Drucker raconte les derniers mois de Jean-Paul Belmondo

Jean-Paul Belmondo est mort ce lundi 6 septembre, à son domicile parisien, à l’âge de 88 ans. Invité sur le plateau de C à vous pour lui rendre hommage, Michel Druker a raconté les derniers mois de l’acteur et notamment son ultime anniversaire auquel il a assisté en avril dernier.

Le cinéma français a perdu l’un de ses monstres. Jean-Paul Belmondo, surnommé “Bébel”, est mort ce lundi 6 septembre, à son domicile parisien, a fait savoir son avocat, Me Michel Godest, à nos confrères de l’AFP. “Il était très fatigué depuis quelques temps”, a-t-il confié, tout en précisant que son client s’est “éteint tranquillement.” À l’instar de plusieurs émissions, C à vous a bouleversé sa programmation pour rendre hommage au Magnifique. Présent aux côtés de Daniel Auteuil, Michel Drucker a évoqué ses nombreux souvenirs avec le rival d’Alain Delon, qui était âgé de 88 ans. Il a notamment évoqué ses derniers mois : “Il était mon voisin, pas loin d’ici, donc je l’ai vu beaucoup récemment. Je suis allé à son anniversaire il n’y a pas tellement longtemps (en avril dernier, ndlr). Il était très fatigué, mais il m’a dit ‘reviens me voir, mais vite‘”, a raconté l’animateur de Vivement Dimanche.

Celui qui a récemment été opéré du coeur s’est également souvenu, avec nostalgie, de l’humour de Jean-Paul Belmondo : “Pierre Dux lui avait dit : ‘avec votre physique et votre jeu, vous n’aurez jamais une jolie femme dans vos bras, jamais.’ Et puis, des années plus tard, Jean-Paul croise Pierre Dux aux Champs-Élysées avec, à son bras, Ursula Andress. Il voit Monsieur Dux, il lui dit : ‘J’ai fait ce que j’ai pu’“, a-t-il raconté. Et de conclure au sujet de son ami de longue date : “On se voyait tellement souvent, on s’est connus dès 1965. C’est un vieux pote.”

Michel Drucker se souvient d’un homme combatif

Quelques minutes plus tard, l’animateur de France 2 s’est confié sur l’état de santé de Jean-Paul Belmondo, affaibli depuis son AVC : “J’ai un souvenir qui restera à jamais dans ma mémoire, c’est qu’il a eu cet AVC, il était dans un état vraiment difficile et puis, je l’ai convaincu d’aller se rééduquer en Normandie. J’ai été le petit pilote d’hélicoptère du dimanche, je l’ai amené en hélico à Granville (…) Il boitait beaucoup, on a ouvert sa valise, deuxième étage. Il y avait une infirmière avec une voilette au vent qui poussait un handicapé, il a regardé ça et il m’a dit : ‘tu me ramènes, sinon je te fais ma dernière cascade.’ Il n’a pas fait sa dernière cascade. Il est resté et c’est lui qui a encouragé tout le monde“, a-t-il raconté. Malgré les difficultés rencontrées sur le plan médical, le père de Stella Belmondo n’a jamais perdu sa joie de vivre : “C’est un héros Jean-Paul, on n’imagine pas ce qu’il a vécu… Il a gardé le sourire tout le temps“, a confié Michel Drucker, qui a salué “le courage” de l’acteur disparu.

Crédits photos : Capture d’écran France 5

Autour de

Source: Lire L’Article Complet