VIDEO – « Ils me foutent la trouille » : Karine Lacombe dans le viseur de Pascal Praud

Ce lundi 22 février, Pascal Praud a profité de la présence du docteur David Khayat sur le plateau de L’heure des pros, sur CNEWS, pour dire tout le mal qu’il pense des médecins “apocalyptiques”, parmi lesquels, Karine Lacombe.

A propos de

  1. Pascal Praud

  2. Karine Lacombe

On est au bord du précipice“. Il y a quelques jours encore, Karine Lacombe dénonçait sur France Inter le choix d’Emmanuel Macron ne ne pas reconfiner le pays. Une nouvelle intervention alarmiste qui a sérieusement agacé Pascal Praud, qui, une fois n’est pas coutume, a fait part de sa colère ce lundi 21 février sur CNEWS.

Alors qu’il recevait le docteur David Khayat, ancien chef du service oncologie de la Pitié-Salpêtrière, le présentateur s’est insurgé contre “l’attitude des Delfraissy, des Karine Lacombe, des Pialoux, des Gilbert Deray…” qui, de par leurs propos,“lui font peur”. Et le journaliste d’ajouter : “On a l’impression qu’ils ont un plaisir, une jubilation, à nous expliquer qu’il faudrait qu’on reste tous chez nous. Et ils me foutent la trouille !”

“Le problème, c’est la différence entre le danger et le risque”

Interrogé sur le comportement de ces médecins “apocalyptiques“, le docteur David Khayat, qui se refuse par ailleurs à critiquer ses confrères, d’autant plus que certains noms cités par l’animateur font partie de ses amis proches, a alors expliqué leur “ligne politique” qui est “de faire peur à tout le monde” et “d’exagérer le risque”. “Tout le problème, c’est la différence entre le danger et le risque. On vous parle de danger, et vous vous entendez risque”, a poursuivi l’oncologue, auteur du livre Arrêtez de vous priver ! (Albin Michel, 2021). Et de développer sa pensée : “le grand requin blanc dans Les dents de la mer, c’est dangereux. Il est dans la mer, donc la mer c’est dangereux. Mais est-ce que c’est risqué ? Pas du tout. La probabilité que vous rencontriez un requin quand vous vous baignez est nulle”. Un avis que semble partager l’exécutif qui, depuis plusieurs semaines maintenant, prend ses distances avec le Conseil scientifique, qu’il juge trop alarmiste…

Crédits photos : CNEWS

Autour de

Source: Lire L’Article Complet