VIDEO « J’ai eu peur de mourir » : Roselyne Bachelot revient sur son hospitalisation pour la Covid-19

Ce vendredi 23 avril, Roselyne Bachelot était au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV. L’occasion pour elle d’évoquer son état de santé et de faire de troublantes confidences sur sa peur de mourir.

Roselyne Bachelot

Jean-Jacques Bourdin

Roselyne Bachelot revient de loin. Le 25 mars dernier, la ministre de la Culture était de retour sur Twitter pour évoquer son état de santé après son combat contre la Covid-19. De très bonnes nouvelles puisque la femme politique a assuré qu’elle était tirée d’affaire. “Heureuse de vous retrouver ! Je reprends des forces chaque jour“, avait-elle confié sur le réseau social. Mes pensées solidaires accompagnent tous ceux qui souffrent, ainsi que leurs proches. J’exprime ma profonde reconnaissance aux personnels soignants, qui partout en France, font un travail remarquable“. C’est donc soulagée que Roselyne Bachelot a repris ses activités alors qu’elle a vécu un calvaire.

“J’essaie d’apprivoiser la mort au maximum”

Après avoir annoncé qu’elle avait contracté le virus, elle avait dû révéler son hospitalisation afin de bénéficier “d’une oxygénothérapie renforcée“, avant d’entamer une période de convalescence. Invitée au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, la ministre a encore une fois donné des nouvelles de son état de santé. Si elle a assuré qu’elle ne s’était “jamais sentie seule, ni abandonnée grâce aux soignants“, elle a révélé que ce n’était toujours “pas facile” pour elle. “Les séquelles sont évidemment importantes, a-t-elle expliqué. Je les surmonte. Mais les gens qui ont été touchés par la maladie covidaire, et auxquels j’exprime ma solidarité, savent très bien que c’est une maladie qui va durer plusieurs mois. C’est une sorte de sinusoïde, vous croyez que vous en êtes sorti, pendant 3-4 jours vous n’avez plus de signes puis tout d’un coup, la maladie revient. Ça mettra évidemment plusieurs jours et même peut-être plusieurs mois et ça, il faut le savoir“.

Roselyne Bachelot s’est également confiée sans fard sur sa “peur de mourir. “Oui, à un moment très précis, a-t-elle révélé, émue. On se dit que c’est le moment. Je suis quelqu’un qui essaie d’apprivoiser la mort au maximum. Tous les soirs, je me dis que peut-être c’est le dernier soir et on se dit que c’est le moment“. Des déclarations bouleversantes.

Source: Lire L’Article Complet