VIDEO Ophélie Winter : ce jour où elle a été demandée en mariage par le prince Albert II de Monaco

Samedi 29 mai, Ophélie Winter était l’une des invités de Laurent Ruquier sur le plateau d’On est en direct, pour son autobiographie Résilience : Retour sur un destin hors du commun chez HarperCollins. L’occasion pour la chanteuse de remonter le fil de sa vie très romanesque

Ophélie Winter

Albert de Monaco

Le retour sur le devant de la scène d’Ophélie Winter, les fans l’attendaient avec impatience. Autant dire que le tweet de Laurent Ruquier ce 28 mai annonçant sa présence dans On est en direct avait fait des heureux. C’est en face à face que la chanteuse et l’animateur se sont retrouvés pour évoquer son autobiographie à paraître chez HarperCollins le 2 juin prochain. La blonde aujourd’hui âgée de 47 printemps, y évoque avec sincérité, ses parents, sa carrière et ses amours. Devant un Laurent Ruquier conquis, Ophélie Winter a raconté quelques savoureuses anecdotes de son passé si romanesque évoquant tour à tour son idylle avec Prince, ou une engueulade marquante avec Whitney Houston…

“Ma mère était complètement hystérique”

Mais une autre anecdote avait attiré l’attention de l’animateur qui a soudain lâché : “Ça c’est l’époque Prince et il y a failli y avoir – ça aussi ça m’a amusé j’ai trouvé ça incroyable – un autre prince dans votre vie, c’est le prince Albert de Monaco. Alors ça j’ignorais qu’on faisait des castings pour les princes mais vous auriez pu être princesse de Monaco. Il vous a demandée en mariage ? ” Ophélie Winter amusée corrige : “Pas lui personnellement. À l’époque je travaillais avec ma mère, y’avait les fax et on a reçu un rouleau de fax de Monaco qui nous proposait genre avec un contrat et tout de l’épouser, d’habiter là-bas et d’être sa femme quoi…

Une proposition qui selon les dires de l’interprète de Dieu m’a donné la foi a enchanté sa maman. “Ma mère était complètement hystérique, elle voulait que je le fasse. Moi je lui ai dit : ‘mais attends j’ai 17 ans j’ai envie de travailler j’ai envie d’être une femme indépendante j’ai pas du tout envie d’être princesse…’ ” , a expliqué la chanteuse avant d’ajouter : “J’étais très copine avec Albert on s’entendait vraiment très bien mais j’avais tellement envie de travailler que pour moi c’était antinomique.” C’est la princesse Charlène qui doit être soulagée.

Source: Lire L’Article Complet