VIDÉO – Pascal Praud moqueur : un chroniqueur de L’heure des Pros règle ses comptes en direct

Pascal Praud et ses chroniqueurs ne manquent jamais une occasion de se tirer dans les pattes. Ce jeudi 30 juin, le journaliste, souvent moqueur vis-à-vis de l’avocat Gilles-William Goldnadel, s’est pris une retour de flammes.

A propos de


  1. Pascal Praud


  2. Gilles-William Goldnadel

Entre complicité et vacheries, les chroniqueurs de Pascal Praud ne savent jamais sur quel pied danser avec leur animateur. Ce jeudi 30 juin, L’heure des Pros 2 réunissait ses chroniqueurs habituels, Élisabeth Lévy, Jérôme Béglé, Jean-Louis Burgat et Gilles-William Goldnadel, pour parler de l’élection à la présidence de la Commission des Finances de l’Insoumis Éric Coquerel. Avant de commencer à débattre, l’avocat proche du présentateur a voulu montrer au journaliste qu’il était vexé par l’une de ses remarques récurrentes.

“Qu’est-ce qu’il se passe ?” lui demande Pascal Praud. “Ce sont mes lunettes, dont vous riez souvent, que j’ai décidé de ranger pour éviter vos quolibets”, lui a sèchement rétorqué son interlocuteur. “On dirait un stéthoscope” a par la suite commenté Élisabeth Lévy, rieuse. Connu pour ses sorties, souvent politiquement incorrectes, sur le Covid, Emmanuel Macron ou encore Sandrine Rousseau, Gilles-William Goldnadel est l’un des chroniqueurs phares de la chaîne d’information en continu.

>> PHOTOS – Léa Salamé, Pascal Praud, Anne-Sophie Lapix : découvrez les journalistes quand ils étaient plus jeunes

“Omicron, c’est de la blague”

Il y a quelques mois, en février dernier, le Normand de 68 ans avait tenu des propos remarqués sur le variant Omicron, qui avait largement fait réagir. Alors que le professeur Jean-François Delfraissy venait de livrer une interview au Parisien à propos de l’évolution de la crise sanitaire en disant que le variant tant redouté était sur le point de disparaître, l’avocat avait déclaré : “Je suis un type pragmatique, j’ai complètement retourné ma veste avec M. Omicron. Pourquoi on parle comme ça de manière décontractée ? Parce qu’Omicron, c’est de la blague, contrairement à M. Delta. C’est tout !” avait-il expliqué. Face à lui, Pascal Praud et Élisabeth Lévy avaient tenu à atténuer ses propos en précisant que le vaccin était le facteur qui minimisait les symptômes et les risques du variant Omicron.

Crédits photos : Capture d’écran / CNews

Autour de

Source: Lire L’Article Complet