VIDÉO – Raquel Garrido tend la main à Eric Zemmour : « Ça va peut-être choquer »

Ce lundi 15 novembre, Raquel Garrido était l’invitée de Thomas Lequertier dans l’émission On peut tout se dire sur CNews. En plateau, l’avocate a tendu la main au polémiste et potentiel candidat à la présidentielle 2022 Éric Zemmour.

C’est une séquence qui n’est pas passée inaperçue. Invitée sur le plateau de l’émission On peut tout se dire ce lundi 15 novembre sur CNews, Raquel Garrido a fait savoir qu’elle n’était pas contre l’idée d’une réconciliation avec le polémiste Éric Zemmour. « Pouvez-vous vous réconcilier avec Éric Zemmour ou pas ?« , lui a demandé Thomas Lequertier, après avoir diffusé un extrait dans lequel le sociologue Mathieu Bock-Côté interpellait l’intéressée sur cette question. Et l’épouse d’Alexis Corbière de répondre en toute franchise : « Ah mais oui. Ça va peut-être choquer des gens, y compris dans ma mouvance, mais je suis très attachée à l’unité des Français« , a-t-elle déclaré en préambule.

Et de s’expliquer : « J’ai même un rêve, le rêve qu’on puisse sortir de cette monarchie présidentielle qui pourrit tout parce que le mode de scrutin fait qu’on n’arrive pas, nous les Français, à donner des mandats clairs aux gouvernants« , a-t-elle affirmé, estimant que les électeurs ne votaient pas véritablement pour leurs idées, mais pour « contrer » tel ou tel candidat au second tour. « Il y a des gros conflits et beaucoup de clivages« , a déploré Raquel Garrido, qui « rêve d’une Assemblée constituante« , comme elle l’a fait savoir à l’antenne de CNews.

Le souhait de La France Insoumise

À l’image de Raquel Garrido, Jean-Luc Mélenchon milite lui aussi pour une Assemblée constituante et l’instauration d’une VI République. Sur CNews, l’ancienne porte-parole de La France Insoumise a expliqué pourquoi elle était elle aussi favorable à ce projet : « Je rêve d’une Assemblée constituante, où l’on soit tous là, que chacun vienne avec son idée de la bonne règle. Les Zemmouriens viendront, certains diront qu’il faut garder la monarchie présidentielle parce qu’ils croient en cela, d’autres diront : ‘mais non mettons un roi parce que moi je crois plus à l’Ancien Régime’, et ça ne me gêne pas car je pense qu’il faut le faire ensemble« , a indiqué Raquel Garrido, qui a précisé qu’elle avait déjà « réfléchi à cette question. »

Crédits photos : Capture d’écran CNEWS

Autour de

Source: Lire L’Article Complet