VIDÉO – « Un profil narcissique pur » : Emmanuel Macron pas épargné chez Pascal Praud

Dans l’Heure des Pros de ce jeudi 9 septembre, la psychologue Marie-Estelle Dupont a jugé qu’Emmanuel Macron relevait d’un “profil narcissique pur”, peut-être nécessaire à l’exercice de la politique.

Il cocherait les cases du profil. Selon la psychologue clinicienne Marie-Estelle Dupont, invitée de Pascal Praud ce jeudi 9 septembre, sur Cnews, Emmanuel Macron aurait “un profil narcissique pur“. La psychologue était interrogée sur les traits de personnalité nécessaires pour être président de la République par l’animateur de l’Heure des Pros : “Pour être président de la République, il faut être narcisse, il faut être fou, il faut être mégalo, parano, psychopathe ? Il faut être normal ?

De tous ces adjectifs, Marie-Estelle Dupont n’en retient qu’une : “Il faut une bonne dose de narcissisme, c’est sûr.” Un choix qui a fait réagir tous les présents sur le plateau, à commencer par Tudgual Denis, journaliste à Valeurs Actuelles et auteur d’un livre sur Édouard Philippe, en librairies ce jeudi 9 septembre : “Édouard Philippe dit qu’il faut être parano et orgueilleux pour être président de la République“. Ce qui fait instantanément sourire la psychologue, qui relève que les traits soulignés par l’ancien Premier ministre sont justement “des traits du narcissisme.” Pas forcément une mauvaise chose d’ailleurs, comme le fait remarquer Pascal Praud : “C’est pas mal d’être orgueilleux, vaniteux, c’est autre chose…

Marqué par un grand manque d’empathie

De même, Marie-Estelle Dupont tente de nuancer l’approche du narcissisme dans un contexte politique, ou même militant : “Après il y a un narcissisme qui peut se mettre au service d’un projet avec des valeurs.” Elle poursuit : “En fait, tous les traits de personnalité peuvent être utilisés positivement, la question, c’est au service de quoi. Est-ce que je le mets au service de mon ego, ou de mes valeurs et d’un projet qui me dépasse ?” Sans trancher de quel cas il relève, la psychologue assène :”Emmanuel Macron a tout à fait un profil narcissique pur, oui, bien sûr.

Face à l’étonnement, peut-être exagéré du journaliste, qui l’interroge sur le profil narcissique des prédécesseurs d’Emmanuel Macron, elle détaille : “Pour moi, Mitterrand oui. Nicolas Sarkozy, c’est un narcissisme un peu différent... Enfin, dans tous les cas, je trouve que c’est marqué par un grand manque d’empathie quand même.” Et Pascal Praud de rappeler une citation de François Mitterrand, qui “disait que la première qualité d’un homme politique, c’est l’indifférence. Peut-être faut-il être indifférent ? De Gaulle aimait la France plus que les Français.” Mais entre indifférence et manque d’empathie, il semble y avoir une différence, quoique... Car la psychologue réplique : “Moi, je veux bien, mais dans ces cas-là, soyons cohérents. Si la première qualité c’est d’être indifférent, pourquoi l’État veut-il se mêler de tout ? Qu’il laisse les gens se débrouiller…” Entre narcissisme et indifférence, il s’agirait en fait d’un manque de cohérence dans la vision de l’État.

Crédits photos : Capture d’écran Cnews

Autour de

Source: Lire L’Article Complet