VIDÉO – “Vous n’êtes plus dans le match !” : Anne-Sophie Lapix cinglante avec Marine Le Pen

L’échange a été tendu. Invitée du journal de 20 heures de France 2 ce mardi 14 juin, Marine Le Pen a répondu aux question d’Anne-Sophie Lapix qui n’a pas mâché ses mots en évoquant son score au premier tour des élections législatives.

A propos de


  1. Marine Le Pen


  2. Anne-Sophie Lapix

Marine Le Pen n’a jamais caché son désamour pour Anne-Sophie Lapix. Après avoir évité ses plateaux pendant la présidentielle de 2022, la candidate du Rassemblement national a répondu aux questions de la journaliste de France 2. Invitée du journal de 20 heures, ce mardi 14 juin, la cheffe du RN s’est vue disqualifiée des législatives par son hôte avant même d’avoir pu parler. « Il y a près de deux mois, vous étiez en finale de l’élection présidentielle face à Emmanuel Macron, aujourd’hui votre parti a fait un bon score, un record, mais vous n’êtes plus dans le match. Le duel finale oppose Jean-Luc Mélenchon à Emmanuel Macron », lui a lancé la journaliste avant de l’interroger. Regrettez-vous d’avoir répété que les Français donnaient systématiquement une majorité au président élu, laissant entendre que c’était plié ? »

« Rien n’est plié, a rétorqué Marine Le Pen. L’objectif est d’arrêter Emmanuel Macron qui réclame encore ce soir dans un mélange des genres, un peu problématique, le mélange des pleins pouvoirs ». Bien décidée à contrer le président de la République, la candidate de la 11e circonscription du Pas-de-Calais a appelé à voter pour « les 200 candidats du Rassemblement national qui sont au second tour de cette élection législatives dont 108 qui sont arrivés en tête dans leurs circonscriptions ». Interrogée sur son « manque d’ambition » pendant sa campagne pour l’Assemblée nationale « qui a mis du temps à venir », Marine Le Pen l’a rembarrée : « Il fallait suivre ».

>> PHOTOS – Léa Salamé, Pascal Praud, Anne-Sophie Lapix…. découvrez les journalistes quand ils étaient plus jeunes

Marine Le Pen s’attaque à Jean-Luc Mélenchon

« Nous sommes le premier parti de France. Est-ce qu’il est normal que le premier parti de France ait un groupe de plein exercice dans une démocratie qui est mature ? La réponse est oui », a-t-elle poursuivi avant d’étriller Jean-Luc Mélenchon. « Il se dit aujourd’hui opposant à Emmanuel Macron, il a contribué à le faire élire. Si Jean-Luc Mélenchon, si le responsable du parti socialiste et le responsable des verts n’avaient pas appelé à voter Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle, il n’aurait pas été élu« .

Crédits photos : Capture d’écran journal 20 heures / France 2

Autour de

Source: Lire L’Article Complet