Vladimir Poutine “idiot et agressif” ? Ces médicaments qui pourraient avoir une incidence sur sa santé mentale

Un médecin interrogé par le « Daily Mirror » avance une hypothèse étonnante pour expliquer le comportement de Vladimir Poutine ces dernières années, et plus particulièrement depuis ces derniers mois et le début de la guerre en Ukraine.

A propos de


  1. Vladimir Poutine

Ses prises de décisions inquiètent et son état de santé questionne. Depuis cinq mois, le président russe Vladimir Poutine mène une guerre contre l’Ukraine qui a surpris l’occident et fait des milliers de morts et de déplacés. Ses ordres violents de ces derniers mois pourraient être favorisés par l’action néfaste de médicaments sur sa santé mentale. Interrogé par le Daily Mirror, le médecin Angus Dalgleish de l’université de Saint George, à Londres, estime que le président russe possède un caractère égocentrique. « Ce type de personne est plus susceptible de prendre des stéroïdes anabolisants ou des opiacés« , analyse le médecin.

Selon lui, ces deux types de substances addictives pourraient expliquer les décisions politiques du Kremlin. « Poutine a eu d’importantes douleurs de dos qui ont probablement été soignées avec des opiacés, qui peuvent vous rendre idiot et agressif« , estime-t-il.

⋙ PHOTOS – Vladimir Poutine : retour sur son évolution physique

Vladimir Poutine est-il malade ?

Le Kremlin assure régulièrement que Vladimir Poutine n’a pas de problème de santé. Des communiqués officiels de plus en plus difficile à croire et qui ne parviennent pas à faire taire les rumeurs. Car les rumeurs qui veulent que Vladimir Poutine serait gravement malade étaient déjà présentes avant le début du conflit armé. Et elles s’intensifient depuis le début de la guerre en Ukraine. Le président russe pourrait être atteint de la maladie de Parkinson ou d’un cancer de la thyroïde, selon certains experts.

Les traitements prescrits pour ces deux maladies graves pourraient expliquer le visage bouffi et l’attitude somnolente qu’a affichés le président russe lors d’une apparition à la télévision officielle le 4 juillet. Mais les anabolisants et les opiacés pourraient également avoir les mêmes effets physiques. Déclenchée par Vladimir Poutine le 24 février 2022, la guerre en Ukraine a déjà fait au moins 47.000 morts.

Crédits photos : ITAR TASS / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet