Vladimir Poutine, le dialogue renoué avec Emmanuel Macron ? “Quand le président le jugera utile”

S’il a d’abord tenté de faire entendre raison à Vladimir Poutine et de garder les discussions ouvertes, Emmanuel Macron a coupé le dialogue avec son homologue russe depuis deux mois. D’après un article du Parisien paru ce vendredi 29 juillet, le chef de l’État décidera lui-même quand il sera judicieux de téléphoner à nouveau au chef du Kremlin.

Lorsque la guerre en Ukraine a éclaté le 24 février dernier, Emmanuel Macron, alors président de l’Europe, a fait son possible pour tenter de raisonner Vladimir Poutine et se faire porte-parole du peuple assailli. Mais depuis deux mois, le dialogue entre les deux présidents semble rompu. Selon une source de nos confrères du Parisien, le dialogue reprendra « quand le président le jugera utile… » Leur dernier échange au téléphone date du 28 mai dernier. « Ce jour-là, il y avait aussi le chancelier Olaf Scholz en ligne« , a précisé le quotidien. « À chaque fois qu’ils ont en échange, c’est parce que le président ukrainien Zelensky l’a demandé, afin de faire passer un message à Poutine (auquel lui-même ne parle pas), ou pour tenter d’avancer sur un point précis, comme le blocus du port d’Odessa », a par ailleurs expliqué l’entourage du chef de l’État.

Mais alors pourquoi ce silence ? « Parce qu’il n’est pas apparu utile d’avoir un tel échange dans cette période », a répondu en substance un conseiller élyséen, ajoutant que « Poutine ne l’a pas non plus sollicité ». En outre, le Kremlin n’avait pas apprécié la diffusion d’une discussion téléphonique de neuf minutes entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine dans le documentaire Un président, l’Europe et la guerre, révélé sur France 2 début juillet. Une « violation de l’étiquette diplomatique », s’était offusqué Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Russie. La petite pique du président français lors de son discours au Bénin ce 27 juillet n’aura également pas échappé au chef du Kremlin. Le mari de Brigitte Macron a accusé la Russie d’être « une des dernières puissances impériales coloniales », coupable d’avoir lancé « une guerre territoriale » chez son voisin.

S’ils ne s’appellent plus directement, les canaux entre la France et la Russie ne sont pas pour autant coupés, ont rappelé nos confrères. « Entre les conseillers diplomatiques, Emmanuel Bonne à l’Élysée et Iouri Ouchakov au Kremlin, comme au niveau des ambassades, incluant les conseillers militaires, les contacts sont constants« . « Des contacts qu’on ne peut pas qualifier à proprement parler de relation, mais plutôt de gestion diplomatique d’une guerre, avec un pays qui a agressé un autre pays, que l’on soutient résolument », a fait comprendre l’entourage du chef de l’État.

>> PHOTOS – Vladimir Poutine : retour sur son évolution physique

Quand Vladimir Poutine offrait des roses à Brigitte Macron

Il n’y a pas si longtemps de ça, les relations entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine semblaient pourtant être fluides. Durant l’été 2019, le président et Brigitte Macron avaient reçu la visite de Vladimir Poutine au Fort de Brégançon pour parler politique et débattre au sujet de leurs divergences. À son arrivée dans le fort varois, le supposé compagnon et père des enfants d’Alina Kabaeva s’était montré très courtois avec son hôte. Il avait fait la bise au couple présidentiel et leur avait donné une chaleureuse poignée de main. Le président russe avait également pris soin d’offrir un bouquet de roses à la Première dame, visiblement touchée par ce geste. L’intéressé avait ensuite complimenté le teint hâlé des deux époux. Après s’être extasié devant la beauté du lieu, Vladimir Poutine avait lâché : « Vous avez une mine superbe ! » Un compliment que Brigitte et Emmanuel Macron avaient accueilli avec le sourire.

Crédits photos : ITAR TASS / BESTIMAGE

A propos de


  1. Emmanuel Macron


  2. Vladimir Poutine

Autour de

Source: Lire L’Article Complet