“Vous prenez un risque considérable” : quand Jean Castex mettait Emmanuel Macron en garde

Comme convenu, Jean Castex s’apprête à quitter ses fonctions de Premier ministre. Avant de devenir le bras d’Emmanuel Macron, le locataire de Matignon lui a glissé un avertissement, comme le révèle L’Opinion.

La fin d’une collaboration. Après deux années passées au côté d’Emmanuel Macron, Jean Castex s’apprête à rendre les clés de l’hôtel Matignon. L’heure du bilan a donc sonné pour celui que l’on surnomme « Monsieur déconfinement ». Le 3 juillet 2020, l’ancien conseiller départemental des Pyrénées-Orientales succédait à Édouard Philippe. Avant d’accepter le poste de Premier ministre, l’époux de Sandra Ribelaygue a fait une étonnante confidence au locataire de l’Élysée, comme le révèlent nos confrères de L’Opinion, ce lundi 16 mai. «  »Vous prenez un risque considérable », lui avait lancé Jean Castex quand le chef de l’État lui avait dit l’avoir choisi pour être son deuxième Premier ministre, à la fin de juin 2020″. Et pour cause. Alors qu’ils s’apprêtaient à travailler ensemble sur les gros dossiers tel que la gestion de la pandémie, les deux hommes « ne se connaissaient quasiment pas ».

PHOTOS – Jean Castex, Edouard Philippe, Eric Dupond-Moretti… découvrez les politiques quand ils étaient plus jeunes

Malgré cet avertissement, l’époux de Brigitte Macron se dit satisfait d’avoir pris un tel risque. « Mais Emmanuel Macro, qui ne supportait plus Édouard Philippe, n’a jamais regretté son choix« . Lors de son dernier déplacement à Figeac, à l’occasion de la campagne présidentielle, le président de la République « faisait encore part de son « bonheur » de travailler avec l’ancien secrétaire général adjoint de l’Élysée sous Nicolas Sarkozy« . Au fil des 682 jours de coopération, Jean Castex et Emmanuel Macron ont appris à s’apprivoiser. Et contrairement aux idées reçues, l’ancien maire de Prades n’a pas été un simple « exécutant ». « La réalité de la pratique, c’est que ce n’était pas unilatéral », a-t-il confié, heureux d’avoir été « pleinement associé à la prise de décision ».

Jean Castex : cash sur son avenir politique

« Sans remords, ni regret », Jean Castex se dit prêt à tourner la page de ses nombreuses heures passées derrière son bureau du 57 Rue de Varenne. Après avoir rédigé sa lettre de démission et finalisé ses derniers cartons, l’actuel Premier ministre a accordé une interview dans les colonnes du Parisien. S’il n’a jamais caché son envie de quitter le gouvernement d’Emmanuel Macron, le haut fonctionnaire de 56 ans a évoqué sans filtre la suite de sa carrière en politique. « Je ne demande strictement rien, aucun poste ministériel », a-t-il assuré à nos confrères. « On peut me reconnaître de n’avoir jamais intrigué pour être ici, encore moins d’avoir utilisé mes fonctions pour ma carrière future ».

Pour l’heure, le père de famille souhaite reprendre le cours de sa vie dans son fief d’Occitanie. « C’est une nouvelle ère qui s’ouvre », a-t-il souligné. « Je vais retourner dans mes Pyrénées, il faut que je reprenne mes volets et ma rambarde qui ont pris un coup pendant deux ans », a-t-il précisé sans pour autant tourner le dos à la politique. « J’aspire à faire un pas de côté par rapport à la vie politique nationale à faire de la politique autrement« , a-t-il conclu.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet