“Vous, vous prenez les Français pour des idiots !” : Marine Le Pen offensive face à Apolline de Malherbe

À deux jours du premier tour des législatives, Marine Le Pen est plus que jamais déterminée à inverser la tendance, jusqu’ici en faveur de la Nupes. Invitée d’Apolline de Malherbe ce vendredi 10 juin, l’ex-candidate à la présidentielle a interpellé la journaliste sur sa manière de parler des espoirs de Jean-Luc Mélenchon d’arriver à Matignon.

A propos de


  1. Marine Le Pen


  2. Apolline de Malherbe


  3. Jean-Luc Mélenchon

Elle est habituée à ne pas être la grande favorite, mais n’hésite ces derniers jours plus à le dire. Dans la matinale de BFMTV, Marine Le Pen défendait ce vendredi 10 juin le programme électoral du Rassemblement National pour les élections législatives dont le premier tour est ce dimanche 12 juin. La conversation ayant dérivé sur l’ambition de Jean-Luc Mélenchon d’être “élu Premier ministre”, la finaliste à la présidentielle a insisté sur le fait que le leader des Insoumis était “le chouchou des médias”. La cheffe du RN a surtout assuré que la Nupes n’obtiendrait jamais la majorité qui permettrait à son rival de toujours d’occuper Matignon. “Vous prenez quand même un peu les Français pour des idiots !” lui a alors dit Apolline de Malherbe. Réflexion que lui a de suite retournée Marine Le Pen, plus offensive que jamais.

“Les médias ont fait mine de croire à son énorme mensonge. Jean-Luc Mélenchon a zéro chance d’être élu Premier ministre. Zéro”, avait précédemment avancé la politique. L’adversaire du chef de file de la Nouvelle union populaire écologique et sociale a ensuite répété ce qu’elle avait déjà dit sur Europe 1 ce mercredi 8 juin : “Il a moins de chance d’être Premier ministre que moi de gagner au Loto sans jouer.” Une formulation que le moins claire pour parler de l’alliance de gauche, actuellement légèrement en tête des intentions de vote, devant Ensemble.

>> PHOTOS – Emmanuel Macron, Roselyne Bachelot, Marine Le Pen : ces politiques qui ont marqué 2022 grâce à leurs looks

📹 #Mélenchon est le chouchou des médias : il y a, de manière majoritaire, dans les rédactions des médias, des électeurs de Mélenchon. Les médias ont fait mine de croire à son énorme mensonge : or personne de sérieux ne croit qu'il sera Premier ministre. #Législatives2022 pic.twitter.com/rN2UpPyNSs

Marine Le Pen plus remontée que jamais face aux “mensonges” de Jean-Luc Mélenchon

Apolline de Malherbe n’a par ailleurs pas hésité à lui rappeler que la stratégie de communication adoptée par Jean-Luc Mélenchon faisait partie des bases de la politique. “Donc vous vous considérez que faire de la politique c’est mentir ? Mais bien sûr ! C’est très révélateur” a rétorqué Marine Le Pen, un brin agacée par les propos de la journaliste qui a tenté de s’expliquer. “Vous n’avez pas voulu vous allier, vous n’avez pas voulu d’alliances. (…) Plusieurs personnes dans votre équipe le disent : ils ont choisi sciemment de ne pas s’exprimer ou accepter les invitations dans les premiers jours de cette campagne législative parce qu’ils savaient qu’à la fin nous serions obligés de vous inviter davantage [pour respecter les temps de parole, ndlr.], a souligné l’animatrice de BFMTV.

La chef de file du RN a en effet attendu la dernière semaine de la campagne pour donner un véritable meeting dans son fief d’Hénin-Beaumont et faire le tour des télévisions et radios nationales. En cela, Apolline de Malherbe a voulu mettre Marine Le Pen face aux stratégies de communication de son propre camp, tout aussi discutables que celles de Jean-Luc Mélenchon. La journaliste a par la même occasion pointé le fait que son interlocutrice avait fait le choix de ne s’allier à aucun parti ni aucune figure politique de droite, ce qui, dans le cas de la Nupes, pourrait lui permettre de décrocher la majorité à l’Assemblée nationale à l’issue des législatives.

Crédits photos : Capture d’écran / BFMTV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet