Xavier Bertrand humilié sur internet : ces attaques qu’il l’ont blessé

Candidat à l’élection présidentielle 2022, Xavier Bertrand mise sur ses valeurs et sur son parcours modeste. Dans un entretien paru dans L’Obs, ce jeudi 30 septembre, le président des Hauts-de-France se confie sur les attaques qui l’ont humilié en 2007…

Les moqueries sont devenues sa force. Porte-parole de Nicolas Sarkozy en 2007, Xavier Bertrand a longtemps souffert des railleries à son encontre, sur les réseaux sociaux. Taxé de « plouc » dans les coulisses de la droite, le picard de 56 ans a notamment été mouché sur son allure de « Français moyen ». Dans un entretien paru dans L’Obs, ce jeudi 30 septembre, l’homme politique se confie : « Ces années-là, j’ai tout eu : conseillers en communication relooking, couleurs de costumes », assure le « self made man » avant de poursuivre.

« Je me sens pris dans une sorte de tourbillon et je sens qu’il faut essayer d’en épouser les codes. C’était une erreur », avoue l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy. Nommé ministre du travail, il est alors transformé en mème et ridiculisé sur Internet : « Moqueries sur ses vacances à Center Park, sur ses régimes à répétition ou encore sur les tongs qu’il porte l’été 2009 », révèlent nos confrères de l’Obs. Ancien agent d’assurance, issu du peuple, Xavier Bertrand fait de ses racines, son nouvel argument de campagne.

« J’ai beaucoup plus confiance en moi »

Pourtant, les railleries persistent au sein de son clan : « même s’il fait figure de favori pour le représenter à la présidentielle. Dans les coulisses de la droite bourgeoise, on entend encore parfois le terme « plouc » accolé à son nom », précisent nos confrères de l’Obs. Mais Xavier Bertrand a su apprendre de ses erreurs : « Les meilleurs conseillers en communication vous apprennent à être vous même. Mais cela prend du temps. J’ai beaucoup plus confiance en moi qu’il y a dix ou vingt ans », assure l’homme politique, adepte des week-end en famille où il « vend ses godasses sur un stand de la braderie de Saint-Quentin » depuis 25 ans. Candidat à la présidentielle 2022, le président des Hauts de France compte faire de sa différence une force. Pour entrer à l’Elysée, l’homme politique veut notamment séduire les classes populaires et miser sur les « valeurs du gaullisme social ».

Crédits photos : bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet