Yannick Noah : pourquoi a-t-il quitté la France avec sa famille ?

Yannick Noah a dévoilé pourquoi il a décidé de déménager de France avec ses enfants, dans le documentaire Papa, diffusé sur Canal +, samedi 20 novembre 2021, et consacré aux enfants qui suivent les traces de leurs pères sportifs.

  • Joakim Noah
  • Yannick Noah

C’en était trop pour le clan Noah. Yannick Noah a dû quitter la France à la fin des années 1990, car sa célébrité était devenue une gêne pour ses enfants. Il a confié ce que porter son nom représentait pour Joakim et Yelena, ses deux aînés, dans le documentaire Papa, diffusé sur Canal +, samedi 20 novembre 2021 : « C’est lourd parce que le regard des gens est pesant. Plus j’étais populaire, plus c’était dur pour mes enfants. ‘Bonjour, je m’appelle Joakim’, et tout de suite ‘Alors ton papa, ton papa, ton papa…’ Mais ton papa, il prend toute la place. Même quand il n’est pas là, il prend toute la place, donc c’est difficile de s’épanouir dans cet environnement« . Une décision a vite été prise pour remédier à la situation. « Quand on a senti ça on est tout de suite partis de France. On a parlé avec sa maman et on a dit ‘Allez, on part à New York’. Parce qu’en France, c’est très lourd« , a-t-il raconté dans le documentaire, consacré aux enfants qui suivent les traces de leurs pères sportifs.

« Papa, il fallait le partager avec beaucoup de gens »

Ce quotidien a été difficile à vivre pour Joakim Noah, qui a confié : « Quand j’étais petit, j’avais envie qu’il perde, des fois. Parce que j’avais envie de rentrer à la maison. Parce que, papa, il fallait le partager avec beaucoup de gens« . Devenu basketteur professionnel en NBA, l’aîné du gagnant de Roland Garros n’a pas voulu se diriger vers le tennis. Son père a pourtant tenté de l’y intéresser, mais l’expérience n’a jamais été concluante. « Un jour, je l’ai emmené au club où je m’entraine, où je suis membre. Il n’a pas aimé, a relaté Yannick Noah. C’était la première fois qu’il prenait un cours collectif, il était en train de déconner avec son pote et puis le prof, qui n’était pas très malin, lui a dit : ‘Si c’est comme ça que tu crois que tu vas gagner à Roland Garros !' ». C’était la phrase de trop pour le garçon de six ans : « Il a dit ‘J’en ai marre, je ne viendrai plus jamais ici, papa’. Ses mots, c’était : ‘Le tennis c’est des cons’« . Le colosse de 2m11 s’est forgé une belle vie aux Etats-Unis, hors de l’ombre de son père. Mais il s’enorgueillit de ce bel héritage : « Je sais ce que Papa représente et je suis super fier de ça aussi« .

Source: Lire L’Article Complet