4 recettes illustrées de Ginette Mathiot, auteur de “Je sais cuisiner”, 1er livre de cuisine best seller

Bœuf bourguignon, blanquette, quatre quart et galettes nantaises… Découvrez 4 des recettes de Ginette Mathiot, l’un des grands noms de la cuisine familiale, mises en images.

Connaissez-vous Ginette Mathiot ? Cette parisienne a pourtant marqué l’histoire de la cuisine française en signant des livres de cuisine vendus à plusieurs millions d’exemplaires partout dans le monde. Loin de la “cuisine paillettes”, elle a recensé et testé des recettes traditionnelles imparables d’efficacité. La réédition de son best seller “Je sais cuisiner” présente cette fois ses recettes illustrées en bande-dessinée. Sous le crayon de Jeanne-Zoé Lecorche, les recettes de Ginette prennent une nouvelle dimension pour s’adresser à tous les publics.

Ginette Mathiot : ses recettes iconiques mises en images

Ce grand classique des livres de cuisine permet ainsi à tous de découvrir la cuisine traditionnelle française… et de régaler après s’être amusé. Les recettes sont accompagnées de précieux conseils et de gestes. Pour vous donner un aperçu de l’ouvrage, nous avons sélectionné quatre recettes que vous pouvez suivre dans autant de diaporamas à feuilleter. Un bœuf bourguignon qu’on aimera préparer en grande quantité, c’est si bon réchauffé ! Une blanquette de veau pour faire grincer des dents votre belle-mère. Oui oui, vous saurez la préparer mieux qu’elle ! Des galettes nantaises pour le goûter des enfants ou le tea time entre copines. Et enfin un quatre quart, pour les gourmands histoire que rien n’arrête une envie de gourmandise.

Recettes de cuisine et peines de cœur

Ginette Mathiot est née en 1907 à Paris d’une mère alsacienne et d’un père pasteur protestant. Non contente de lui refuser des études de médecine, sa famille s’oppose sept fois à ce qu’elle épouse un prétendant non protestant. Après ses études au Lycée Fénelon où elle côtoie Simone Veil, elle intègre l’École normale d’enseignement ménager de la ville de Paris. Elle n’a pas 25 ans quand l’éditeur Albin Michel la repère et lui demande d’écrire un livre alliant recettes de cuisine, art culinaire et diététique. En 1932 paraît ainsi “Je sais cuisiner” qui compile environ 2000 recettes traditionnelles françaises.

Si les gens qui se servent de mon livre savaient combien de larmes d’amour contrarié ont mouillé les fiches sur lesquelles j’écrivais mes recettes !“, a-t-elle confié plus tard.

Face au succès, elle continue à publier une trentaine de livres de cuisine, tout en devenant professeure puis inspectrice générale à l’École normale de l’enseignement ménager de la Ville de Paris. Pour sa contribution à la promotion de la gastronomie française, Ginette Mathiot a même reçu la Légion d’honneur ! Elle est décédée à 91 en 1998. Dix ans plus tard, son best-seller était encore vendu à 6,3 millions d’exemplaires dans le monde. Lionel Poilâne disait d’elle qu’elle “a été […] victime d’un accident de vocation. Ne pouvant pas sortir de sa cuisine, elle y a fait entrer le monde.” (Le Monde du 22 février 1998).

C’est aussi ça, la magie des livres de cuisine. Passer de main en main, se faire écorner ou tâcher par de la sauce ou des larmes, traverser les âges et les frontières, ou encore passer de format poche… à celui de BD !

Les recettes iconiques de Ginette Mathiot compilées dans “Je sais cuisiner” best seller des livres de cuisine dès 1932, se retrouvent illustrées par Jeanne-Zoé Lecorche dans une réédition très réussie en version BD. 19,90 euros chez Albin Michel

A lire aussi :

⋙ Cuisine traditionnelle : nos recettes de l’hiver revisitées

⋙ Les 10 desserts préférés des Français

⋙ Laurent Mariotte : la recette traditionnelle de la quiche lorraine

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet