5 règles à respecter pour circuler à vélo (sous peine d'amende)

Devenu un grand allié du déplacement post-confinement, le vélo est sur toutes les routes. Connaissez-vous les règles à respecter absolument avant de vous mettre en selle ? On vous dit tout.

Restez informée

Depuis le déconfinement en mai dernier, le pourcentage de cyclistes sur les routes a bondi de 30%. Si se déplacer à vélo est indéniablement pratique pour éviter les transports en commun, laisser la voiture au garage, et faire un peu d’exercice, il faut tout de même se soumettre à quelques règles. Celles-ci sont régies, entre autre, par le Code de la route, et imposent aux cyclistes un certain nombre d’obligations. Avant de vous lancer sur les routes sur votre bicyclette, voici quelques règles de base à respecter pour les cyclistes de tous âges.

Portez un équipement visible

Le casque est obligatoire à vélo, pour tout passager de moins de 12 ans afin d’éviter les blessures graves au visage et à la tête en cas de chute. Celui-ci doit impérativement être attaché et conforme à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle (avec le marquage CE). Pour les adultes, il n’y a aucune obligation de port de casque, sauf s’ils sont accompagnés d’un enfant de moins de 12 ans. Tout non respect des règles expose le contrevenant à une amende de 135 euros adressée à l’adulte qui accompagne. Pour les adultes, c’est le gilet jaune rétro-réfléchissant qui est obligatoire “la nuit, ou lorsque la visibilité est insuffisante”. Il est recommandé de le porter en permanence, même en plein jour par mesure de sécurité.

Assurez-vous que votre vélo est équipé correctement

Avant de vous lancer sur les routes, vérifiez que votre vélo est équipé correctement. Il doit comporter tout ce qui suit :

  • des catadioptres (un arrière rouge, des catadioptres orange latéraux, un avant blanc et des catadioptres sur les pédales)
  • des feux de position (avant jaune ou blanc et arrière rouge )
  • deux dispositifs de freinage fonctionnels
  • un avertisseur sonore (hors cloches ou sifflets qui sont interdits) audible à une distance d’au moins 50 mètres.

Un défaut d’éclairage par exemple vous expose à une amende forfaitaire de 11 euros. Pensez bien à faire réviser votre vélo de temps à autres pour vérifier que tout est en place. S’il a une panne, vous pouvez profiter de l’aide financière de 50 euros qui reste valable jusqu’au 31 décembre 2020. Outre les dispositifs obligatoires, il est recommandé d’avoir des rétroviseurs, de tout de même porter un casque pour protéger la tête en cas d’accident et de porter un vêtement ou un survêtement clair pour rester visible.

Signalez vos mouvements

Si vous conduisez votre vélo sur la route, vous devez toujours signaler vos mouvements aux automobilistes à l’aide de vos bras. Pour signifier que vous allez prendre un virage, tendez votre bras à gauche ou à droite en fonction de la direction que vous allez prendre. Si vous allez vous arrêter, levez votre bras au ciel pour en informer les conducteurs derrière vous afin qu’ils ralentissent ou doublent en conséquence. Cela évitera les freinages brusques et les accidents. Ce système de signalisation s’applique également pour les dépassements.

Roulez sur les bandes cyclables

Vous roulez en ville ? Empruntez les pistes ou les bandes cyclables qui vous sont réservées. Conduisez du côté droit lorsque vous êtes face à la route. S’il y en a une de chaque côté, empruntez celle à droite de la route, dans le sens de circulation. Pensez bien à respecter les feux de signalisation aux carrefours. On s’arrête au rouge, sous peine d’amende. S’il n’y a pas de piste cyclable, circulez toujours à droite de la chaussée.

Respectez les interdits à vélo

Lorsque vous circulez à vélo, il est strictement interdit de rouler après avoir consommé de l’alcool. Au-delà de 0,2 mg/l, vous risquez l’amende. Il est également interdit d’avoir ses écouteurs ou un casque de musique sur les oreilles, qui pourraient altérer vos réflexes, ou d’avoir votre téléphone portable à la main. Autre interdiction : lorsque vous circulez en ville, seuls les enfants de 8 ans et moins sont autorisés à rouler sur le trottoir. Et ce uniquement à condition de ne pas gêner les piétons. Notez bien que toutes les infractions sont passibles d’une contravention de 4ème classe. Comptez 35 euros pour la présence d’un passager sans siège, un changement de direction sans avertissement préalable ou un non-respect de l’arrêt au feu orange. Pour le téléphone ou les écouteurs, la circulation sous l’emprise de l’alcool, ou le non-respect de l’arrêt au feu rouge, vous encourez 135 euros d’amende.

A lire aussi :

⋙ Comment bien choisir son vélo électrique ?

⋙ 6 bonnes raisons de faire du vélo après 50 ans

⋙ Une heure de vélo par semaine, le top pour un cœur en forme !

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet