6 conseils pour s’initier à la méditation olfactive

La méditation olfactive est une technique de relaxation qui consiste à se focaliser sur la respiration et sur les sensations provoquées par une odeur. Mode d’emploi et erreurs à éviter.

Restez informée

Connaissez-vous la méditation olfactive ? Cette technique de relaxation est guidée par les odeurs, notamment par celle des huiles essentielles. Elle allie le principe relaxant de la méditation, à savoir focaliser son attention sur les sensations ressenties, et la capacité qu’ont les odeurs à réveiller des émotions et à nous apaiser.

Autrement dit, elle consiste à ajouter une dimension olfactive à la méditation de pleine conscience, dont l’effet sur le fonctionnement du cerveau, sur le stress, la dépression mais aussi la douleur a été démontré par la science. Mais comment pratiquer la méditation olfactive ?

Se focaliser sur la respiration

La méditation de pleine conscience, qu’elle utilise ou non des odeurs, consiste à porter toute notre attention sur ce qui nous entoure. Choisissez une position confortable : assis sur une chaise ou sur un coussin, le dos bien droit, debout ou même couché. Relâchez les épaules, fermez les yeux, maintenez la tête droite et respirez profondément. Concentrez-vous sur le trajet que l’air emprunte lorsque vous respirez, de l’entrée par vos narines, via vos poumons et jusqu’à sa sortie.

Diffuser une odeur pendant la pratique

Ajoutez à cela la diffusion d’une odeur dans la pièce où vous pratiquez la méditation. Le plus souvent, les odeurs utilisées pendant la méditation olfactive proviennent d’une huile essentielle. Vous pouvez utiliser un diffuseur si vous en possédez un, mais d’autres solutions moins onéreuses existent : déposez quelques gouttes d’huile essentielle sur un morceau de poterie, de bois, de pierre, de tissu ou dans une coupelle d’eau chaude. Concentrez-vous sur la manière dont vous percevez cette odeur et sur les émotions qu’elle suscite.

Bien utiliser les huiles essentielles

Certains guides de méditation olfactive proposent de déposer quelques gouttes d’huile essentielle sur vos poignets. Mais attention : pour un contact avec la peau, les huiles essentielles doivent être diluées dans une huile neutre (argan, amande douce ou jojoba par exemple). En effet, elles peuvent être irritantes pour la peau et entraîner la formation de taches ou de brûlures en cas d’exposition au soleil.

Leur usage est par ailleurs déconseillé aux personnes asthmatiques, à celles qui souffrent d’allergies respiratoires, celles qui présentent un trouble neurologique comme l’épilepsie, aux femmes enceintes et aux jeunes enfants.

Dernière mise en garde : ne diffusez pas d’huile essentielle dans une pièce fermée si vous possédez un chat car elles sont toxiques pour ces animaux et peuvent provoquer des troubles digestifs et nerveux.

Utiliser d’autres sources d’odeur

Si vous ne souhaitez pas utiliser d’huile essentielle, d’autres sources d’odeur sont possibles pour favoriser la relaxation : une bougie parfumée, un pot-pourri, une simple orange piquée de clous de girofle ou encore un bouquet de fleurs fraîches et odorantes. Santal, cèdre, agrumes, patchouli, lavande… sous forme d’huiles essentielles ou non, à vous de trouver l’odeur qui vous relaxe le plus.

Débuter par des séances courtes

Commencez par cinq à dix minutes par jour, dès que vous trouvez le temps.

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous aider d’une application spécialisée en méditation sur votre smartphone. Elle vous guidera dans la marche à suivre.

Ne vous faites pas avoir

Ateliers et séances payantes fleurissent sur internet, à des tarifs plus ou moins abordables.

Renseignez-vous auparavant sur la personne qui prodigue ces ateliers, comparez les prix et essayez d’abord cette pratique chez vous avant de vous inscrire à un atelier coûteux.

Soyez aussi vigilants : ces séances payantes promettent parfois de travailler sur des blocages psychologiques ou sur un mal-être profond. Attention aux promesses trop belles : la méditation olfactive reste une méthode dont l’efficacité n’a pas été démontrée sur tous les maux qu’elle prétend parfois résoudre. N’hésitez pas à en discuter au préalable avec un professionnel de santé.

Source: Lire L’Article Complet