7 choses que vous ignorez sur le sexe et l’amour

Pourquoi envoyons-nous des sextos, par quoi sommes-nous attirés chez l’autre, parlons-nous le langage de l’amour ?.. Voici ce qu’on apprend quand les scientifiques se penchent sur nos relations sentimentales et sexuelles !

Restez informée

Le soleil nous rend plus passionnés

Une étude israélienne parue en 2021 dans Cell Reports a montré que l’exposition aux rayons du soleil nous rend plus intéressés par la sexualité. Les chercheurs ont commencé par exposer des souris à des rayons UV et ont constaté que les niveaux d’hormones sexuelles augmentaient largement chez ces rongeurs, qui entamaient plus souvent des rapports sexuels. Ils ont ensuite évalué (par questionnaire cette fois !) les niveaux d’intérêt pour le sexe chez des êtres humains et constaté qu’ils augmentaient après exposition au soleil (dans le même temps que leur niveau de testostérone).

Le charme est aussi dans la voix et l’odeur

On dit que la beauté est dans l’œil de celui qui regarde… mais elle est aussi dans ses oreilles et son nez ! Vous pensiez être attiré par l’aspect physique de quelqu’un, mais son odeur et sa voix sont tout autant importantes. Comme l’indique une étude parue en 2017 dans Frontiers in Psychology, l’attirance que l’on ressent pour quelqu’un est multidimensionnelle. C’est la conjonction de ces trois éléments qui forme un tout et nous fait ressentir du désir pour une personne en particulier. Et c’est ainsi que l’on peut parfois trouver quelqu’un très beau en photo… mais ne plus être du tout attiré par lui quand on le rencontre en vrai !

Après un accident cardiaque, mieux vaut reprendre une activité sexuelle

La crainte d’un nouvel accident peut nous empêcher de reprendre les rapports sexuels après une première crise cardiaque. Une étude israélienne, parue en 2020 dans la revue European Journal of Preventive cardiology, montre pourtant que reprendre (aux mêmes niveaux qu’avant) une vie sexuelle après une crise cardiaque est associé à une meilleure survie à long terme. Les chercheurs estiment que l’activité sexuelle est une forme d’activité physique, qui diminue les risques d’accident cardiaque. Même si parfois, un exercice physique vigoureux et soudain peut déclencher une crise cardiaque, une activité régulière et douce a plutôt des effets positifs. Les chercheurs ont suivi pendant vingt-deux ans 495 personnes âgées de 53 ans en moyenne ayant subi une crise cardiaque. Ils ont constaté que la mortalité était 35 % plus basse chez les personnes qui reprenaient une activité sexuelle trois à six mois après leur hospitalisation, par rapport à ceux qui avaient cessé (ou largement diminué par rapport à leur activité antérieure). Il ne s’agit pas forcément d’un rapport de cause à effet, et cette étude peut signifier que les patients survivent plus longtemps pour d’autres raisons (par exemple une meilleure forme physique, ou de meilleures relations avec leur conjoint).

Envoyer des sextos, ce n’est pas seulement à propos de sexe

Ça ne tombe pas sous le sens, mais quand on échange des sextos, ces SMS à caractère sexuels, avec son partenaire, c’est souvent pour des raisons d’ordre non-sexuel. Une étude américaine (présentée en 2019 lors du congrès de la Society for the Scientific Study of Sexuality) a estimé que c’était le cas pour deux tiers des personnes qui échangeaient des sextos ! Si un tiers les utilisent comme préliminaires pour des relations sexuelles à venir, les autres raisons sont de se rassurer sur la relation que l’on partage avec son partenaire ou d’utiliser ces messages comme une faveur dont on attend une contrepartie non sexuelle plus tard. Et ce peu importe l’âge, le sexe ou l’orientation sexuelle. C’est tout de suite un peu moins… sexy !

Le cerveau féminin se modifie selon la fréquence des rapports sexuels

Une étude allemande, parue en 2021 dans le Journal of Neuroscience, a observée par IRM la zone du cerveau qui est stimulée précisément lors de la stimulation de la région clitoridienne. Même si elle varie légèrement d’une femme à l’autre, elle se trouve dans le cortex somatosensoriel. Et, c’est ce qui est le plus étonnant, elle est modifiée (elle s’épaissit en l’occurrence) d’autant plus que la femme a de nombreux rapports sexuels.

Le taux de testostérone augmente différemment chez l’homme et la femme

Les taux de testostérone augmentent chez les hommes quand ils ont plusieurs partenaires sexuelles sur une même période ; alors que chez les femmes, ils augmentent quand elles ont des rapports sexuels avec un même homme… ou quand elles se masturbent. C’est ce qu’a montré une étude britannique, parue en 2021 dans la revue Journal of sex research, qui insiste sur la nécessité de poursuivre les études sur la place de la testostérone dans la libido féminine.

Pour être heureux, mieux vaut parler le même langage de l’amour

Il y a plusieurs façons d’exprimer son amour à son partenaire : le lui dire, le toucher, passer de bons moments avec lui, lui faire des cadeaux, lui rendre service… C’est en tout cas ce que pensent les chercheurs en psychologie qui se penchent sur ce sujet. Une équipe, dont l’étude est parue en 2022 dans PLOS One, s’est demandé quels couples étaient les plus heureux. Sans grande surprise, ils ont constaté que c’était ceux qui utilisaient le type de langage qui convenaient le mieux à leur conjoint… et dont le conjoint utilisait le type de langage qui leur convenait le mieux. Alors si vous voulez faire passer le message, assurez-vous de ne pas offrir un cadeau à l’élu de votre cœur s’il a plutôt envie que vous le preniez dans vos bras ; ou de ne pas lui dire sans arrêt que vous l’aimez, s’il attend surtout que vous passiez de bons moments ensemble. Ou alors faites les deux !

A lire aussi :

⋙ Témoignages : comment elles pimentent leur vie sexuelle après 60 ans

⋙ Sexo + 50 ans : et si on tentait la pénétration immobile ?

⋙ Sexo + 50 ans : 6 choses à ne jamais lui dire au lit !

Source: Lire L’Article Complet