Afghanistan : Le Rassemblement national lance une pétition contre "l'accueil massif de réfugiés afghans"

Selon le parti de Marine Le Pen, l’immigration est le cheval de Troie de l’islamisme, hors de question donc pour le Rassemblement national d’accueillir en masse les réfugiés afghans. 

Depuis le week-end dernier, les talibans ont repris le contrôle de l’Afghanistan, forçant des milliers de citoyens à fuir leur pays par peur des représailles. Depuis, de nombreux pays et villes ont offert leur accueil aux réfugiés afghans. Récemment, Gabriel Attal a promis que “la France accueillera, comme chaque année, plusieurs milliers d’Afghans”. Dans de nombreuses villes de l’Hexagone, majoritairement de gauche ou écologiste, les maires ont annoncé leur intention d’accueillir des réfugiés fuyant le nouveau régime fondamentaliste islamiste qui impose désormais la charia. Toutefois, le Rassemblement national (RN) estime que c’est “faire courir un risque évident à leurs concitoyens” que d’accueillir ces réfugiés et le parti d’extrême-droite ne compte pas laisser faire le gouvernement…

???? Le @RNational_off lance une pétition contre «l’accueil massif de réfugiés afghans» https://t.co/y4hwlgDRb4 #Afghanistan

Afin de “protéger” ses concitoyens des flux migratoires afghans, le RN a lancé une pétition intitulée “Afghanistan : non à une nouvelle autoroute migratoire”. Si le parti de Marine Le Pen affirme qu’il n’ignore rien des drames humains et “de la détresse évidente d’une partie de réfugiés légitimes”, le RN souligne que “le droit d’asile (…) est, actuellement, le cheval de Troie d’une immigration massive, incontrôlée et imposée, de l’islamisme, et dans certains cas du terrorisme, comme ce fut le cas avec certains assaillants des attentats du 13 novembre 2015″. Selon le parti d’extrême droite, “les guerres ont hélas aussi servi de prétexte moral pour imposer aux pays occidentaux de fermer les yeux également sur l’immigration clandestine”, peut-on lire dans le texte. La semaine dernière, ce sont les propos d’Emmanuel Macron concernant les migrants afghans qui ont fait polémique.

Source: Lire L’Article Complet