Arnaque : gare aux faux mails des impôts !

La campagne de déclaration des revenus touche à sa fin. Et comme chaque année, qui dit déclaration d’impôts dit recrudescence des arnaques. Soyez vigilants !

Restez informée

On vous demande par mail, vos coordonnées de carte bancaire ou postales afin de vous rembourser un trop-perçu d’impôts à la suite de votre déclaration d’impôts ? Fuyez, même si le courriel arbore l’en-tête la signature de la Direction générale des finances publiques ou du ministère des Finances. En réalité, la technique utilisée est celle du hameçonnage (phishing en anglais) qui consiste à se faire passer pour des organismes ou marques officielles afin de récolter des informations confidentielles (adresse, coordonnées bancaires…).

Depuis quelques semaines, de nombreux Français reçoivent le même mail de [email protected]. L’expéditeur, qui prétend être la Direction Générale des Finances Publiques lui adresse une “lettre d’information de votre status sur impots.gouv.fr” (avec cette faute d’orthographe). Dans ce mail, on peut lire : “Après les derniers calculs de vos droits, nous vous annonçons que vous êtes admissible à recevoir un remboursement sur la carte enregistrée sur votre espace client”. Le destinataire est alors invité à cliquer sur un lien qui lui demandera ses coordonnées bancaires. L’administration fiscale n’est bien évidemment pas à l’origine de ces envois.

Comment se protéger ?

Tout d’abord, sachez que le numéro de carte bancaire ne vous sera jamais demandé pour le paiement ou le remboursement d’un impôt. Vous pouvez donc mettre de côté tous les mails avec une telle requête. Aussi, les tentatives de phishing sont souvent, c’est le cas ici aussi, des mails truffés de fautes d’orthographe et de grammaire. Enfin, attention au terme “espace client” pour désigner l’espace particulier dans un mail de l’administration fiscale. Ce n’est pas le vocabulaire du service concerné.

Pour ne pas tomber dans le piège de ces malfrats, mieux vaut ni répondre ni cliquer sur les liens hypertextes et de supprimer le mail. Vous pouvez également signaler ce type de contenu sur le portail officiel internet-signalement.gouv.fr.

Source: Lire L’Article Complet