Asthme : ces compléments alimentaires à éviter si vous en souffrez

La mélatonine est utilisée afin de favoriser l’endormissement, notamment en compléments alimentaires. Mais sa prise pourrait bien avoir des effets néfastes pour les personnes souffrant d’asthme.

Restez informée

Si vous avez des difficultés pour vous endormir, la mélatonine peut devenir votre meilleure alliée. À quelques exceptions près… Selon une étude japonaise, publiée en octobre dernier dans l’American Journal of Physiology, la prise de cette hormone sécrétée naturellement par notre cerveau durant la nuit aurait certaines conséquences chez les personnes asthmatiques.

La mélatonine pourrait aggraver les symptômes de l’asthme

D’après ces travaux, les compléments alimentaires à base de mélatonine devraient ainsi être évités par les personnes souffrant d’asthme. La mélatonine est réputée pour son activité sur les récepteurs MT1 et MT2, dont le rôle est primordial dans la régulation du sommeil. Mais sa prise doit être limitée. Premièrement, cette substance favoriserait une « réactivité bronchique accrue » : autrement dit, la mélatonine aurait tendance à aggraver les symptômes de l’asthme.

Ensuite, la mélatonine pourrait avoir une conséquence directe sur les traitements de l’asthme et réduire ainsi leur efficacité. Selon les scientifiques, la mélatonine pourrait atténuer « l’effet relaxant de l’isoprotérénol« . Comme l’explique Vidal, cette substance active de l’isoprénaline est en effet utilisée pour la bronchodilatation, soit pour traiter l’asthme.

Pour l’Anses, la prise de mélatonine doit être encadrée par un professionnel de santé

La mélatonine peut être prise par le biais de médicaments ou de compléments alimentaires. Elle est notamment recommandée pour lutter contre les insomnies, puisque sa fonction physiologique principale est de favoriser l’endormissement.

Mais en 2018, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (Anses) avait déjà alerté quant à la prise de compléments alimentaires à base de mélatonine. L’instance recommandait ainsi à certaines personnes de les éviter au maximum ou de soumettre cette prise à un avis médical. Il s’agissait :

  • Des femmes enceintes
  • Des enfants
  • De patients atteints de maladies inflammatoires ou auto-immunes
  • De certains patients atteints d’épilepsie ou d’asthme
  • De patients atteints de troubles du comportement, de la personnalité ou encore de l’humeur

L’étude japonaise vient ainsi conforter les recommandations de l’Anses quant à la prise de compléments alimentaires à base de mélatonine pour les personnes asthmatiques.

Quels sont les symptômes de l’asthme ?

L’asthme est une maladie chronique inflammatoire des bronches. Elle se caractérise par ce que l’on appelle des « crises d’asthme », dont les symptômes sont les suivants :

  • Gêne respiratoire
  • Respiration sifflante
  • Sensation d’oppression dans la poitrine
  • Toux sèche

Selon Santé Publique France, l’asthme touche environ 4 millions de personnes en France. Cette maladie a souvent pour origine des facteurs génétiques et environnementaux.

Source : Melatonin MT2 receptor is expressed and potentiates contraction in human airway smooth muscle (American Journal of Physiology)

Source: Lire L’Article Complet