Brûlures d’estomac : quelles précautions prendre avec le Gaviscon ?

Le Gaviscon est un médicament qui réduit les remontées acides. Comment l’utiliser ? Quels sont les effets secondaires ? On vous explique.

Restez informée

C’est un antiacide dit d’action locale : le Gaviscon est utilisé pour traiter les symptômes du reflux gastro-œsophagien, c’est-à-dire les brûlures d’estomac et les remontées acides.

Il se présente le plus souvent sous forme de gel visqueux, à ingérer, conditionné en sachets ou en flacon. Ce gel agit en protégeant l’œsophage du contenu acide de l’estomac en cas de reflux. Le Gaviscon existe aussi sous forme de comprimé à croquer.

Le Gaviscon est vendu sans ordonnance en pharmacie. Mais il est tout de même important de consulter un médecin si c’est la première fois que vous souffrez de brûlures d’estomac, si ces brûlures sont associées à une perte de poids, à une difficulté à avaler ou à une gêne abdominale persistante.

Quand prendre le Gaviscon ?

En pratique, il est préférable de prendre le Gavison après les repas et au coucher. Malaxez le sachet avant ouverture et agitez vigoureusement le flacon avant chaque utilisation.

Pour réduire les symptômes, pensez à associer la prise de ce médicament à la mise en place de bonnes habitudes : fractionnez les repas, évitez de vous allonger après les repas et surélevez votre tête de lit.

Quels effets secondaires ?

Les effets indésirables du Gavison sont très rares. Il s’agit principalement de spasmes des bronches ou de réactions allergiques, comme une urticaire ou un choc anaphylactique.

En revanche, le Gaviscon peut diminuer l’absorption d’autres médicaments. Respectez un délai d’au moins deux heures entre la prise de Gaviscon et celle d’un autre traitement. Mentionnez à votre médecin ou à votre pharmacien tout autre traitement en cours.

Gaviscon : quelles contre-indications ?

Le Gaviscon contient du sodium. Il n’est pas formellement contre-indiqué chez les personnes qui suivent un régime sans sel ou qui souffrent d’hypertension, mais sa teneur en sodium doit être prise en compte.

Moins d’efficacité chez les fumeurs

Attention également si vous êtes fumeur ou en sevrage tabagique : le tabagisme et les substituts nicotiniques sont des freins au traitement car la nicotine augmente l’acidité gastrique et réduit l’efficacité du muscle qui ferme la jonction entre l’estomac et l’œsophage.

Source: Lire L’Article Complet