Budget de mariage : quelle enveloppe prévoir pour une cérémonie en petit comité ?

Parce que vous aimez les ambiances intimistes et/ou que votre budget est limité, vous avez opté pour un mariage en petit comité. Quelle enveloppe minimale prévoir pour vivre un moment inoubliable ? Les conseils de Maïlys Hartmann, wedding planner.

Restez informée

C’est décidé : vous allez vous marier. Avec votre partenaire, vous avez choisi d’opter pour une cérémonie en petit comité : vous attendez entre 30 et 50 invités. Cette option présente plusieurs avantages : elle permet non seulement de vivre un moment intimiste entouré de sa famille et de ses amis les plus proches, mais aussi de faire des économies.

Mariage en petit comité ne rime pas pourtant autant avec absence d’organisation ! Restauration, lieu de réception, tenues… Comme pour tout évènement important, il convient de ne rien laisser au hasard. L’objectif ? Profiter pleinement le jour J.

Pour y parvenir, la première chose à faire est d’estimer le budget personnel, autrement dit la somme que l’on peut et veut mettre dans cette journée, en déterminant s’il est fixe ou s’il peut être dépassé. Il faut ensuite définir le budget estimatif, qui correspond à la somme des différents postes de dépense. Ils comprennent donc les prestations indispensables, les prestations secondaires, ainsi que celles qui tiennent à cœur aux mariés.

Mariage : comment définir son budget ?

Pour savoir à quelles prestations sont attachés les tourtereaux et donc commencer à définir l’enveloppe à prévoir, Maïlys Hartmann, fondatrice de Paris en Noces et wedding planner, recommande de commencer par définir l’ambiance : “Voulez-vous que votre mariage soit amusant, romantique, élégant, solennel, éco-responsable, rustique, végétal, cosy, classique, intimiste, traditionnel ou encore épuré ? Ce choix sera la première étape vers la constitution de votre budget”, explique-t-elle.

Une fois l’idée globale de la cérémonie et des festivités définies, la seconde étape consiste à lister toutes les prestations possibles dans un mariage, en dehors de celles qui sont indispensables. Accessoires des mariés, cortège, cadeau des invités, calligraphie… Il y en a environ 80 au total. “Il convient ensuite de faire trois listes : la première regroupera les prestations qui ne nous intéressent pas particulièrement, la deuxième les prestations dont on souhaite bénéficier si notre budget nous le permet et la troisième, les prestations que l’on veut à tout prix”, explique Maïlys Hartmann.

Cette dernière liste devra regrouper trois prestations et sera représentative de ce qui tient à cœur aux mariés. A partir de tous ces éléments, il sera possible de commencer à calculer le budget.

Budget de mariage : quels sont les postes de dépense importants ?

Lors d’un mariage, certaines prestations sont indispensables et doivent donc être comptabilisées dans le budget. Maïlys Hartmann explique qu’il s’agit du :

  • Le lieu de réception

Il est possible de faire des économies sur ce poste de dépense si l’on organise le mariage chez soi ou qu’un proche nous prête un lieu. “Si l’on doit louer le lieu de réception, il faut compter au minimum entre 500 et 3.500 euros pour un petit mariage”, indique la wedding planner.

  • La restauration et des boissons

Repas cuisiné par un traiteur, cocktail dînatoire, buffet, repas fait-maison… Il existe différents moyens de proposer à manger à ses invités lors d’un mariage, mais il s’agit d’un poste de dépense indispensable. Le choix du type de restauration permettra de définir le budget alloué à cette prestation. “Pour un cocktail dînatoire, comptez environ 30 euros par personne. Vous souhaitez un service à table ? Il faudra compter au minimum 70 euros par personne pour le repas, le service, les pièces cocktail et l’art de table. Le budget boissons, quant à lui, se situe aux alentours de 15 euros par personne”, précise la spécialiste.

  • Les assises

Le jour de votre mariage, vous souhaitez qu’il y ait de l’ambiance ? Il n’y a rien de plus normal ! Cependant, il est indispensable de proposer à vos invités une certaine forme d’assise. La wedding planner recommande au minimum “un mange-debout pour 15 ou pour 30 personnes. Pour les places assises, je recommande de prévoir 5 à 10 % d’assises, qu’il s’agisse d’un espace pique-nique créé avec des palettes, d’un ensemble de table et chaises de jardin ou de fauteuils lounge”, explique-t-elle. Selon la spécialiste, il faut compter au minimum 40 euros pour deux mange-debout et environ 250 euros pour cinq espaces lounge version palettes.

  • Les tenues

La traditionnelle robe blanche et le costume classique n’ont évidemment rien d’obligatoire, mais nombreux sont les mariés qui veulent marquer le coup en ce jour important. Si budget vestimentaire dépend des envies et des goûts de chacun, “il est tout à fait possible de trouver une tenue de mariage pour une centaine d’euros. Il n’est absolument pas indispensable de miser sur du sur-mesure ou de la haute couture !”, note Maïlys Hartmann.

  • Les photos

Pour immortaliser un mariage, quoi de plus important que des photos ? Cette prestation est indispensable, mais il est possible de l’organiser à moindre coût, en partageant un hashtag avec les invités afin qu’ils identifient les photos qu’ils posteront sur les réseaux sociaux, en créant un filtre Snapchat aux couleurs du mariage ou encore en mettant un Polaroïd à disposition des convives.

Les mariés qui souhaitent des photos de qualité peuvent néanmoins faire appel à un professionnel. Ceux qui ont un budget limité peuvent solliciter cette prestation pour une partie de la journée ou de la soirée, comme les préparatifs, la mairie ou encore le début du cocktail. “Ce service sur un laps de temps réduit coûte environ 600 euros”, indique la wedding planner.

Budget de mariage : quels sont les postes de dépense secondaires ?

D’autres postes de dépenses secondaires mais tout de même importants sont à prendre en compte pour un mariage réussi. La wedding planner explique qu’il s’agit de :

  • L’animation musicale

Si ce poste de dépense de prime abord indispensable fait partie des prestations dites secondaires, c’est parce qu’il est possible de proposer à ses invités une animation musicale à moindre coût, en préparant une playlist et en louant une enceinte. Dans ce cas, “il convient tout de même de désigner une personne préposée à la musique, pour lancer les bons morceaux lors des moments clé comme l’entrée des mariés dans la salle de réception, l’arrivée du gâteau ou encore la première danse”, explique Maïlys Hartmann.

Pour une ambiance des plus rythmées, faire appel à un DJ est évidemment une bonne idée, mais cela a également un coût. “Il faut compter au minimum 500 euros pour quelques heures d’animation musicale. Il faudra alors choisir si vous dédiez cette prestation au moment du cocktail ou de la soirée. Pour assurer une animation musicale pendant le cocktail et le reste de la soirée, le budget se situe généralement entre 1.200 et 1.400 euros”, explique la wedding planner.

  • Le coordinateur ou la coordinatrice de journée

Pour vous aider le jour J, il est possible de faire appel à un coordinateur ou une coordinatrice de journée. “Ce professionnel permet aux mariés de profiter du jour J sans avoir à s’inquiéter des imprévus, de l’installation ou encore du timing”, indique Maïlys Hartmann. Une prestation pour laquelle il faut compter au minimum 900 euros la journée.

  • Le bonus : la décoration

Lors d’un mariage, la partie décoration n’est pas obligatoire mais nombreux sont ceux qui souhaitent personnaliser leur lieu de réception ou les tables de leurs invités. Il est possible de remplir cette mission seul, en misant sur le DIY, mais aussi de faire appel à un wedding designer ou à un fleuriste. “Dans ce cas, il faut compter au minimum 40 euros par table”, précise la spécialiste.

Merci à Maïlys Hartmann, fondatrice de Paris en Noces et wedding planner.

A lire aussi :

⋙ Discours de mariage : les règles à respecter et les conseils de pro pour bien le réussir

⋙ Tendance mariage 2021 : “micro mariage” ou mariage en tout petit comité, mode d’emploi

⋙ Mariage et Covid-19 : peut-on se marier en période de confinement ?

Source: Lire L’Article Complet