Cancer du sein : Decathlon sort une brassière de sport post-mastectomie

C’est une initiative à saluer : Kalenji, la marque de jogging de Decathlon, vient de s’associer au Centre régional de Lutte Contre le Cancer Oscar Lambret afin de proposer une brassière de sport post-mastectomie aux femmes atteintes d’un cancer du sein. Créé avec l’aide de professionnels de santé et de patientes touchées par la maladie, ce produit inclusif sera disponible en mars 2021.

Une brassière certifiée dispositif médical

“Il y a 3 ans, après avoir commencé mes échanges avec certaines femmes luttant contre le cancer du sein, je me suis rendue compte qu’elles avaient besoin d’une brassière technique et plus douce que les autres, à un prix aussi attractif qu’une brassière classique, raconte dans un communiqué transmis par la marque, Judith, cheffe produit textile femme chez Kalenji. C’est à ce moment qu’a commencé le développement d’une gamme spéciale en association avec le Centre Oscar Lambret.”

En mars 2021 aura donc lieu la sortie de cette brassière baptisée Jogkokoon et approuvée “dispositif médical” grâce à sa prothèse externe et un décolleté qui sécurise le maintien de la prothèse.

Il y a 3 ans, après avoir commencé mes échanges avec certaines femmes luttant contre le cancer du sein, je me suis rendue compte qu’elles avaient besoin d’une brassière technique et plus douce que les autres, à un prix aussi attractif qu’une brassière classique.

Une belle nouvelle gratifiant les quatre années de recherche et de travail menées par 6 décathloniens accompagnés de 15 collaborateurs ressources. Ce sont également 35 patientes suivies pour un cancer du sein et 6 professionnels de santé du Centre Oscar Lambret qui ont contribué à co-créer cette brassière post-mastectomie.

Afin d’aider les femmes dans leur rémission, les équipes Decathlon Coach et Oscar Lambret ont également mis en place un programme sportif, accessible aux patientes pour les aider à pratiquer à nouveau librement, et limiter les risques de récidive. Le sport joue en effet un rôle important dans la guérison, réduisant de 24 % les risques de récidives et jusqu’à 50 % les risques de mortalité.

Deux versions pour plus d’inclusion

La brassière comporte une prothèse externe et un décolleté qui sécurise son maintien. Le tissu a été choisi par les patientes qui ont testé différentes matières et a été spécifiquement développé pour être doux au contact de la peau et ne pas provoquer d’irritations. Sans armatures, afin de préserver le sillon sous-mammaire, ses bretelles sont également ajustables pour en faciliter l’utilité.

Particularité : la brassière peut se fermer et s’ouvrir par l’avant. Un choix qui a été fait après que des patientes ayant subi une opération aient exprimées leur difficulté à fermer leur soutien-gorge classique par l’arrière.

Deux modèles différents seront disponibles : une version avec poche prothèse pour les personnes ayant subi une opération mammaire et une version classique, sans poche prothèse.

Le modèle Jogkokoon classique sera disponible en rose ou en noir à 35 euros, sur l’eshop de la marque ou en magasin. Le Jogkokoon+ (en noir seulement et avec une poche prothèse) sera disponible uniquement en ligne au prix de 40 euros.

  • Paola, 25 ans, atteinte d’un cancer généralisé : “La vie est un combat éternel, mais elle en vaut carrément la peine”
  • Cancer du sein : ces cosmétiques qui réconfortent

Source: Lire L’Article Complet