Canicule et Covid-19 : les règles d'or pour se protéger

Le déconfinement a eu lieu et le couvre-feu s’est décalé à 23h. Mais les températures commencent à monter et avec elles, le risque de relâcher les gestes barrières. Alors, comment continuer de se protéger contre le Covid-19 sans pour autant subir de plein fouet la montée du mercure en cette période estivale ?

L’épineuse question du masque

Alors que le port du masque est obligatoire dans l’espace public de nombreuses villes depuis la mi-juillet 2020, nombreux sont ceux qui déploraient leur respirabilité limitée lors de période de fortes chaleurs. “Tous les masques sont fabriqués pour le plus grand nombre et ne peuvent, mécaniquement, pas convenir à tous les organismes”, explique à La Montagne Claire Auméran, médecin infectiologue et hygiéniste au CHU Gabriel-Montpied, à Clermont-Ferrand.

En conséquence, “chacun doit trouver son masque parfait” affirme le médecin. Si vous avez du mal à respirer sous un masque, nous vous recommandons de privilégier les masques jetables à ceux en tissu, bien plus épais, dans les semaines à venir.

La transpiration et l’humidité potentiellement présentes sur les masques sont également à prendre en compte. Il ne faut jamais humidifier le masque, même si cela peut procurer une sensation de rafraîchissement. Si le masque se trouve humidifié, par exemple à cause de la transpiration, il faut le changer rapidement, car son efficacité n’est plus assurée“, alerte la direction générale de la Santé dans un communiqué.

Le gel hydroalcoolique, la mauvaise idée

Vidéo: Voici à quelle fréquence il faut se laver les oreilles (Gentside)

  • Mali: réactions à Bamako après l'annonce par le président Macron de la fin de l'opération Barkhane

    Le Figaro

  • L'"armoire à secrets" des Rolling Stones exposée au Vélodrome de Marseille

    AFP

  • Covax : les pays du G7 promettent un milliard de doses de vaccin pour les pays les plus pauvres

    France 24

  • Côte d'Ivoire: la forêt de la Téné, ultime rempart contre la déforestation

    AFP

  • Surf: une vague statique ouvre à Paris

    AFP

  • Ethiopie : la famine menace 350 000 personnes dans la région du Tigré

    France 24

  • Lutte contre le terrorisme : Emmanuel Macron annonce la fin prochaine de l'opération Barkhane

    France 24

  • Fin de l’opération Barkhane: Emmanuel Macron évoque un retrait «organisé»

    Le Figaro

  • Les premiers visiteurs de retour au Puy du Fou

    Le Figaro

  • Macron giflé: Marine Le Pen demande une condamnation "extrêmement ferme"

    AFP

  • Une éclipse solaire partielle se lève au-dessus de l'hémisphère nord

    Le Figaro

  • Un œuf de 1000 ans retrouvé intact en Israël

    Le Figaro


  • Mali: réactions à Bamako après l'annonce par le président Macron de la fin de l'opération Barkhane
    Vendredi 11 juin, des habitants de la capitale malienne Bamako ont réagi à l'annonce par le président français Emmanuel Macron de la réduction de la présence militaire française au Sahel. Cette annonce, qui était attendue mais n'en demeure pas moins fracassante, est survenue alors que le Mali, un pays clé dans la région, a connu un deuxième coup d'État en moins d'un an.


    Le Figaro


  • L'"armoire à secrets" des Rolling Stones exposée au Vélodrome de Marseille
    Premier contrat discographique, appartement crasseux des débuts reconstitué, instruments rares: l'expo-évènement itinérante des Rolling Stones passe par le stade Vélodrome de Marseille, seule étape française, avant de faire le tour du monde.


    AFP


  • Covax : les pays du G7 promettent un milliard de doses de vaccin pour les pays les plus pauvres
    Alors que certains pays retrouvent une vie quasi-normale grâce à la vaccination d'une grande partie de leur population, d'autres, plus défavorisés, sont encore en pleine crise sanitaire. Les Etats membres du G7 réunis au Royaume-Uni promettent des dons massifs au dispositif Covax afin de mieux répartir les doses dans le monde, dans l'espoir de venir à bout de la pandémie de Covid-19.


    France 24

VIDÉO SUIVANTE

Dans un communiqué publié le 24 juillet 2020, les ophtalmologistes de l’Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild tiraient la sonnette d’alarme concernant une recrudescence de graves lésions aux yeux chez les sujets jeunes, à cause des solutions hydroalcooliques. Ces gels, composés de 70% d’alcool, sont d’autant plus dangereux lorsqu’ils sont utilisés au soleil. Plusieurs dermatologues soulignent qu’ils peuvent entraîner des brûlures ou une hyperpigmentation de la peau en cette période estivale. Il est recommandé de se laver les mains au savon et à l’eau.

Allumer les ventilateurs et climatiseurs ?

Le cas de contamination en chaîne dans un restaurant chinois climatisé rapporté en avril dernier nous le rappelle : si le coronavirus se propage principalement par gouttelettes, la possibilité d’une transmission par l’air n’est pas à écarter. À la mi-juillet 2020, l’OMS a même reconnu que “des preuves émergent” quant à cette hypothèse.

Pour une personne seule, le ventilateur n’est pas un problème. Mais il doit être coupé “dès qu’un individu extérieur pénètre dans la pièce”, même si ce dernier est porteur d’un masque, précise Claire Auméran à La Montagne.

La climatisation semble également comporter certains risques. En cas d’utilisation d’un tel dispositif chez vous pendant la vague de chaleur, le ministère de la Santé recommande d’utiliser les filtres les plus performants possibles sur le plan sanitaire, de retirer, puis nettoyer périodiquement et réinstaller les filtres, et de faire réaliser régulièrement la maintenance globale du système.

“Quel que soit le type de système de climatisation utilisé, et de système de ventilation éventuellement associé, il est nécessaire de pratiquer une aération régulière des espaces clos par ouverture des fenêtres au moins 10 à 15 minutes deux fois par jour, précise le communiqué.

Boire et rester au frais

Pour supporter la chaleur, rien de tel que de rester au frais le plus souvent possible, comme pour n’importe quel épisode caniculaire. Il est également recommandé de se rafraîchir le corps très régulièrement, mais pas avec de l’eau trop froide. Il faut également boire beaucoup, mais pas trop : les excès peuvent créer des complications telles que des oedèmes. En cas de malaise ou de signal alarmant sur votre organisme (Maux de tête violents, nausées, vomissements, perte de connaissance…), il faut impérativement appeler le 15 (le Samu).

🌡️⛱️ Un #PicDeChaleur s’installe sur la majeure partie de la France aujourd’hui et demain.

📞 N’oubliez pas de prendre régulièrement des nouvelles de votre entourage et particulièrement des personnes les plus fragiles.

Retrouvez tous nos conseils👇https://t.co/wFNqqlGplH pic.twitter.com/IXZZbirBgi

Source: Lire L’Article Complet