Ces aliments accélèreraient le vieillissement, selon une étude

La consommation de produits ultra-transformés peut provoquer des maladies chroniques comme l’obésité, le diabète ou les troubles cardiovasculaires. Dans une récente étude, des scientifiques ont constaté que ces aliments industriels accélèrent également le vieillissement cellulaire.

Restez informée

Gras, salés, sucrés… les produits industriels ultra-transformés sont généralement très mauvais pour la santé, car ils contiennent de nombreux additifs et favorisent l’apparition de maladies cardiovasculaires, du mauvais cholestérol, du diabète ou encore de l’obésité.

Dans une nouvelle étude, publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition, des chercheurs ont constaté que les aliments ultra-transformés accélèrent également le vieillissement des cellules. Les résultats de leurs travaux ont été présentés lors de la conférence européenne et internationale sur l’obésité (ECOICO 2020).

Produits industriels : ces aliments accentuent le vieillissement cellulaire

Pour les besoins de l’étude, 886 espagnols âgés de 55 ans à 91 ans ont été recrutés. Les participants ont notamment été interrogés sur leur consommation de produits ultra-transformés. Ils ont ensuite été divisés en quatre catégories regroupant les plus faibles consommateurs jusqu’aux plus gros mangeurs de junk food. Des prélèvements salivaires ont également été réalisés au cours des recherches.

Résultats : les participants ingéraient des produits ultra-transformés en grande quantité avaient deux fois plus de risque d’avoir des télomères courts par rapport à ceux qui avaient une consommation plus faible. Un télomère est l’extrémité d’un chromosome dans une cellule : il assure la protection des chromosomes et veille sur le patrimoine génétique.

Au fil des années, les télomères se raccourcissent naturellement. À chaque fois qu’une cellule recopie son ADN avant de se diviser, elle perd une petite partie du télomère. Avec l’âge, cette protection cellulaire finit donc par s’user. Selon les auteurs de l’étude, une forte consommation d’aliments ultra-transformés entraîne ainsi un vieillissement prématuré des télomères. Les scientifiques estiment que des études supplémentaires sont nécessaires pour appuyer leurs propos.

Source: Lire L’Article Complet