Ces consoles hyper attendues qui ont floppé

Créées grâce à une campagne de crowdfunding ou l’aspect visionnaire de leur constructeur, ces consoles ont finalement été un immense flop, ce malgré l’immense attente des joueurs à travers le monde. Comme quoi, la hype ne fait pas toujours le succès !

Actuellement, le marché des consoles de salon est complètement monopolisé par trois d’entre elles : la PS5, la Xbox Series X et la Nintendo Switch. Trois constructeurs qui se bataillent sur un terrain conquis depuis maintenant une vingtaine d’années, sans aucune autre concurrence. Mais il fut un temps où certains projets de console ont réussi à retenir l’attention des joueurs avant leur sortie, générant une sacrée hype qui aurait pu mener à quelque chose… si le produit fini n’avait pas terminé en immense flop. Ici, on revient sur ces consoles hypées de fou par les joueurs, et qui n’ont finalement pas su retenir l’attention du public.

Google Stadia

Mine de rien, avant que le service de gaming en streaming de Google ne sorte, beaucoup pensaient qu’il s’agirait là du futur de l’industrie. Bon, aujourd’hui, on voit le résultat. Des serveurs peu stables offrant une expérience médiocre, la nécessité d’avoir une connexion de fou pour pouvoir en profiter et la tarification un peu abusée font partie des défauts qui ont fait de Stadia un échec instantané à sa sortie.

La Ouya

Aujourd’hui, tout le monde considère la Ouya comme une vaste blague, mais à l’époque, alors que la console n’était encore un projet, elle générait une sacrée attente parmi les fans de jeux vidéo. Elle est d’ailleurs le résultat d’une immense campagne kickstarter. Mais finalement, à cause d’un manque de jeux et de véritables possibilités, la Ouya s’est vite engouffrée dans les abysses de l’histoire du medium.

La Dreamcast

La Dreamcast est la console qui a tué Sega, l’un des plus gros constructeurs des années 90. Si la console offrait des graphismes tout simplement hallucinants pour l’époque, générant une hype de fou avant sa sortie, elle n’a pas su convaincre les joueurs, qui ont fini par la bouder. Et on se retrouve face à un véritable four.

La PS1 Classic

Attention, on ne parle pas ici de la première PS1, laquelle fut un énorme succès. Ici, on parle de la version “classic” sortie il y a deux ans environ pour tous les nostalgiques de l’époque. Une console qui a tenté de surfer sur la vague lancée par Nintendo avec sa NES Classic et sa Super NES Classic. Mais voilà, si ces deux dernières ont subi de fortes ruptures de stock à cause de grosses demandes, ce ne fut pas le cas pour la PS1 Classic.

La N-Gage

Avec le recul, difficile de voir la N-Gage autrement qu’un sacré meme dans le monde du jeu vidéo, notamment avec ses ventes abyssales. Et pourtant, avant sa sortie, le projet avait de quoi intéresser les foules : une console portable capable de faire téléphone, construite par la plus grosse firme de téléphones portables de l’époque, Nokia ? Et pourtant, on sait comment ça finit…

Source: Lire L’Article Complet