Ces secrets planqués dans certaines démos de jeux

Que les amoureux de lore se réjouissent : ces démos originales offraient des tas de choses exclusives (parfois en bien, parfois en mal) aux joueurs qui savaient un peu chercher !

Le but principal d’une démo est de donner envie aux fans de jouer au jeu complet et ainsi de débourser de l’argent pour se le procurer. Néanmoins, certains développeurs se font parfois un peu plus inventifs quant au contenu qu’ils proposent dans les démos gratuites de jeu. Parfois en bien, parfois en mal. Ici, on va revenir sur ces secrets cachés dans certaines démos de jeu, qu’il s’agisse de bonnes ou de mauvaises chose. Et on débute immédiatement avec le cas Wipeout! : une démo qui n’en est même pas une !

La déception Wipeout!

Aujourd’hui, cela pourrait sembler un peu incongru, mais à une certaine période, pour pouvoir jouer à une démo d’un jeu, il fallait acheter un magazine spécialisé ! Ainsi, de nombreux joueurs étaient incroyablement impatients de pouvoir tester la démo de Wipeout! sur Playstation, obtenu dans le magazine officiel. Sauf que voilà, cette démo était en fait une simple vidéo… Pas possible d’y jouer !

P.T.

Il s’agit probablement d’une des démos les plus mémorables de l’histoire : P.T, qui aura servi de démo pour un nouveau jeu Silent Hill, regorge de secrets. Mais le plus fou d’entre eux, c’est celui découvert par un joueur qui indique que Lisa, cette créature qui nous tombe dessus à quelques reprises dans le jeu, nous suit en réalité en permanence pendant toute notre exploration de la démo. Flippant…

The Stanley Parable

The Stanley Parable est un jeu qui aime bien casser le quatrième mur, donner des directives directement au joueur. Alors forcément, la démo du jeu n’allait pas en faire autrement, et a même été loin dans le délire. Certaines remarques du narrateur n’ont d’ailleurs lieu que dans la démo, ce qui rend le concept encore plus marrant.

Yakuza 6

Sega était tellement chaud de partager du contenu concernant Yakuza 6 que la firme japonaise a fait une petite erreur toute simple, mais cruciale. Plutôt que de partager une petite portion du jeu pour donner envie aux joueurs de continuer, ils ont filé le jeu entier sans bloquer la progression avec cette démo ! C’est vrai que 35Go de stockage requis pour une démo, ça paraît beaucoup… Evidemment, un patch est arrivé après pour corriger le tir.

Pokémon Omega Rubis et Alpha Saphir

S’il y a une chose que Gamefreak sait faire, c’est récompenser ses fans les plus zélés. Ainsi, pour la démo de Pokémon Omega Rubis et Alpha Saphir, il était possible de choper des Pokémon complètement exclusifs à la démo pour ensuite les transférer vers le jeu complet, bénéficiant ainsi d’un Pokémon ultra-rare dans son pokédex. Parmi eux, on pense notamment à un Steelix complètement exclusif au Japon, présent uniquement dans la démo du jeu.

Source: Lire L’Article Complet