Cette influenceuse vend ses pets sous forme de NFT

Vendre ses pets sous forme de NFT, c’est l’idée plus qu’insolite de Stephanie Matto. L’influence lance 5 000 jetons et a déjà fait fortune en devenant une magnat… des flatulences.

L’année dernière a été celle des NFT. Des plateformes cartonnent depuis des mois, reposant sur des cryptomonnaies comme ETH ou SOL, et certains se sont enrichis. On pense notamment à cette jeune fille de 12 ans désormais millionnaire grâce à ses créations artistiques. Mais si les NFT fascinent et remportent l’adhésion de certains, d’autres dénoncent les dérives de cette technologie de jeton non fongible. Si Keanu Reeves s’en moque avec légèreté, les cas d’abus ne sont pas rares. C’est le cas de Stephanie Matto que des internautes pointent du doigt. Cette influenceuse révélée par la télé-réalité et populaire sur TikTok propose de vendre, sous forme de NFT, ses… pets.

Des pets sous forme de NFT vendus par cette influenceuse

C’est la drôle d’histoire du jour. Stephanie Matto, se qualifiant de « fartrepreneur », a commencé à vendre ses pets dans des pots en novembre. L’influenceuse documentait son alimentation sur TikTok et remportait 50 000 $ par semaine avec cette entreprise très rentable. Cependant, victime d’un régime alimentaire déséquilibré, cette dernière a pris sa retraite et commencé un traitement médical. Désormais, Stephanie Matto se lance dans un nouveau business : vendre ses flatulences sous forme de NFT. L’influenceuse a lancé un site avec 5 000 de ses pets à 0,5 ETH (environ 1677 euros au moment où ces lignes sont rédigées).

« Ces NFT sont tout aussi beaux, uniques et rares que mes culottes ! Vous pouvez presque sentir à quel point ils sont délicieux à travers l’écran, il suffit d’utiliser votre imagination » déclare Stephanie Matto sur son site. Et l’influenceuse enfonce le clou : « Les pets en pot sont le signe qu’il faut aller à contre-courant, être pionnière et ne pas se soucier de l’opinion des autres. Être la première magnat des flatulences m’a mis en belle position et désormais, à votre tour d’intégrer mon empire ». Se défendant contre les attaques, cette dernière ajoute que les reproches viennent de « la jalousie » et de « l’anti-féminisme ». Qu’importe l’opinion des internautes, Stephanie Matto admet qu’elle a assuré sa retraite !

Source: Lire L’Article Complet