Changement d'heure d'été 2021 : 5 questions que vous vous posez

Ce week-end, nous passons à l’heure d’été. Alors est-ce qu’il faut avancer ou reculer nos montres ? Pourquoi ce changement existe depuis plus de quarante ans ? Quelles conséquences entraîne-t-il sur notre organisme ? Et quel impact durant l’épidémie de coronavirus ? Réponses.

Quand a lieu le changement d’heure ? 

Il est temps de remettre les pendules à l’heure ! Cette nuit, nous basculerons dans l’heure d’été et devrons avancer nos montres, réveils et horloges d’une heure. À deux heures du matin, il sera en fait trois heures, nous faisant ainsi perdre soixante minutes de sommeil. Une bonne nouvelle pour toutes celles et ceux qui aiment profiter des rayons du soleil. Une moins bonne, en revanche, pour les amateurs de grasses matinées. 

Pourquoi y a-t-il un changement d’heure ? 

Il s’agit en réalité d’un petit bouleversement instauré en Europe, depuis 1976, et qui a pour coutume de s’effectuer le dernier week-end du mois de mars. L’objectif ? Réaliser des économies d’énergie en privilégiant la lumière naturelle plutôt que celle produite par nos ampoules. Mais depuis quelques années le changement d’heure connaît son lot de détracteurs. Cycle du sommeil perturbé, rythme chez les enfants chamboulé : pas évident pour tout le monde de le supporter. Alors, petit conseil pour les personnes qui ne sont pas vraiment du matin, pensez à vous coucher un peu plus tôt afin de ne pas accumuler trop de fatigue. 

Quand aura lieu la fin du changement d’heure ? 

On pensait que le 31 mars 2019 était la dernière fois que nous avancions nos montres. Il y a deux ans, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a demandé la suppression du double changement d’heure saisonnier (été et hiver) pour les États membres. Une volonté fortement partagée par les Français qui préférerait majoritairement rester à l’heure d’été – à 59,17% sur 2,1 millions de personnes interrogées. Finalement, le projet a pris du retard et n’est plus à l’ordre du jour au sein des instances européennes. 

Quelles conséquences sur notre organisme ? 

Les premiers effets du changement d’heure se font d’abord sentir sur le moral. Il signe l’arrivée de l’été et la fin des journées courtes et sombres. Le corps réagit positivement à la luminosité du soleil qui diffuse des UVB ensuite synthétisés par la peau en vitamine D. Mais le changement d’heure a aussi d’autres conséquences ponctuelles. Il peut d’abord perturber notre sommeil. À cause de la luminosité, on peut mettre plus de temps à s’endormir. La fatigue qui en résulte peut alors provoquer des troubles de l’humeur en journée. Avec des horaires décalés, nos repères sont chamboulés et cela peut également se ressentir à table. On peut avoir des fringales ou à l’inverse, un manque d’appétit. Pour contrer ses effets, on peut décaler notre réveil de 20 à 30 minutes le matin.  

Quel impact durant l’épidémie du coronavirus ? 

En annonçant que le couvre-feu, actuellement en vigueur dans toute la France pour lutter contre l’épidémie, était reculé d’une heure pour prendre en compte le passage à l’heure d’été, le Premier ministre a semé une certaine confusion. En réalité, il s’agit simplement de permettre aux Français de profiter des jours qui rallongent une heure de plus. Est-ce que cela sera suffisant pour ne pas donner envie aux plus récalcitrants de s’aventurer hors de leurs domiciles après 19 heures ? En tout cas, essayons de voir le côté positif. Une heure de moins cette nuit, c’est également une heure de moins en couvre-feu. 

Source: Lire L’Article Complet