Check Ton Rétro : Fallout New Vegas fête ses 10 ans

Fallout New Vegas, le jeu légendaire d’Obsidian et Bethesda, fête cette année ses 10 ans. Un anniversaire qui ne se loupe pas, surtout pour ce qui est considéré par beaucoup comme le dernier excellent jeu de la licence en date.

Pour de nombreux joueurs, c’est le dernier jeu Fallout d’une excellente qualité. Fallout New Vegas fête cette année ses 10 ans, et il temps de revenir aux raisons d’un tel succès, à la fois d’estime et populaire. Il s’agit pourtant d’un spin-off de la série principale : l’univers du jeu prend bien place dans un monde post-apocalyptique, mais cette fois-ci, on est Las Vegas (ou plutôt New Vegas, c’est son nom en 2281, date à laquelle le joueur est invité). Ce n’est donc pas une suite directe (même s’il prend place 4 ans après les événements de Fallout 3), mais il reprend néanmoins quelques éléments de Fallout 2.

Le joueur incarne “The Courier” (Le Courrier), découvert enterré vivant. Il n’a aucun lien avec les abris souterrains (contrairement aux épisodes d’avant), mais il possède quand même le fameux Pip-Boy grâce au premier PNJ rencontré dans le jeu. Le joueur transporte un paquet, entre le désert des Mojaves et New Vegas, cette ville construite sur les cendres de Las Vegas. Pris dans une embuscade, il est laissé pour mort, volé (son paquet évaporé). Le but sera alors simple : retrouver le fameux paquet, même si cela implique de faire des choix difficiles.

Car c’est surtout là que Fallout New Vegas a pu marquer les joueurs : les choix. Quand on progresse dans le jeu, on a pas forcément la sensation qu’il y ait des bons ou des mauvais choix. Parfois, les conséquences d’une mauvaise décision n’arriveront que plusieurs heures de jeu plus tard, et les choix moraux sont bien souvent difficiles, car pas extrêmement clairs. Autrement dit, pas de manichéisme dans le jeu ! En terme de gameplay, on reprend principalement tout ce qui a fait le succès de Fallout 3, à savoir un monde ouvert en 3D à la première personne dans lequel on doit à la fois survivre, mais aussi crafter, maintenir une réputation, etc. Un gameplay somme toute classique, mais qui permet de vraiment mettre en avant la narration, qui reste le point positif le plus important du jeu.

Forcément, avec une telle qualité d’écriture, il était évident que Fallout New Vegas allait rencontrer son public. Et les critiques furent globalement unanimes : encore aujourd’hui, 10 ans après sa sortie, le jeu maintient une excellente note de 84 sur Metacritic. Et du côté des joueurs, l’engouement fut là également : en l’espace de quelques semaines seulement, le jeu fut vendu à plus de 5 millions d’exemplaires. 5 ans après, en 2015, on estimait à 12 millions le nombre d’unités vendues. C’est un excellent chiffre, même s’il n’atteint pas celui de Fallout 4, sorti en 2015 : 1.2 million de téléchargements sur Steam, uniquement au cours des premières 24H. Dans l’ensemble, New Vegas reste néanmoins le dernier Fallout apprécié par les puristes de la série, qui semble se perdre au cours ces dernières années, notamment avec Fallout 76.

Source: Lire L’Article Complet