Comment le monde culturel toulousain contourne le confinement

  • Pour ne pas perdre le contact avec le public pendant ce deuxième confinement, les acteurs culturels toulousains ont déménagé sur les réseaux sociaux.
  • L’Orchestre national du Capitole donnera un concert live ce samedi.
  • Et le musée d’Art Contemporain des Abattoirs est parvenu à monter à distance sa nouvelle exposition.

Ils font avec le confinement mais trouvent des « subterfuges » pour le contourner, légalement. Dans le monde de la culture
toulousaine, certains ont trouvé le moyen de garder le contact avec le public en migrant sur les réseaux sociaux. C’est le cas notamment de
l’Orchestre National du Capitole (ONCT) qui jouera en direct ce samedi. Comment ? Grâce, à une retransmission « live » sur Facebook et YouTube.

Pour Thierry d’Argoubet, délégué général de l’ONCT, « l’idée était de rebondir sur ce que le gouvernement avait dit : les institutions culturelles ont toujours le droit de répéter et d’enregistrer ». Une aubaine pour le chef Fabien Gabel, le pianiste Bertrand Chamayou ainsi que les 125 musiciens qui les accompagneront dans cette représentation donnée à huis clos depuis une Halle aux Grains sanctuarisée.

« Comme des sportifs de haut niveau »

C’est donc dans le strict respect des mesures sanitaires que cordes et vents répètent le Concerto nº2 de Saint-Saëns. « Les musiciens sont comme des sportifs de haut niveau. Ils ont besoin de répéter et de partager des émotions avec leur auditoire, bien que virtuel maintenant », souligne Thierry d’Argoubet.

Les prestigieux musiciens ne sont pas les seuls à continuer coûte que coûte. Le musée des Abattoirs a également opté pour l’option « réseaux sociaux ». Pour sa directrice, Annabelle Ténèze, « c’est la phrase de la ministre de la Culture [Roselyne Bachelot] qui a fait toute la différence. Nous avons l’autorisation de préparer le montage et le démontage de nos expositions, alors nous avons sauté sur l’occasion ». Les équipes du musée ont répondu présentes à l’annonce du confinement et se sont mobilisées.

Montage de l'œuvre de l'artiste Matthieu Sanchez, lauréat de Mezzanine Sud - Prix des Amisdes Abattoirs 2020.

« Le confinement est arrivé en plein milieu du montage de l’exposition du Prix Mezzanine Sud 2020. Nous allons en profiter en reprenant les “Jeudis des Abattoirs” pendant les quatre prochaines semaines via des lives sur les réseaux sociaux. Ce sera l’occasion pour les lauréats de cette année de présenter leurs œuvres et d’offrir une sorte de visite privilégiée aux visiteurs », explique la directrice du musée. Grâce à la technologie, les distances ont pu être réduites. « Nous avons monté la saison africaine avec la commissaire éthiopienne Missla Libeskal qui se trouve actuellement à Vancouver (Canada) et l’ensemble des artistes qui se trouvent aux quatre coins du monde. Un vrai défi pour partager de l’art avec le public », précise-t-elle. Les Abattoirs restent ouverts, même virtuellement.

Source: Lire L’Article Complet