Conan le destructeur : pourquoi Arnold Schwarzenegger a-t-il été déçu par cette suite ?

À l’occasion de la diffusion du film Conan le destructeur samedi 6 août 2022, à partir de 20h55 sur RTL9, Télé Star vous révèle pourquoi Arnold Schwarzenegger fut déçu par ce 2ème long-métrage centré sur le personnage de Conan le barbare.

Sorti au cinéma en 1984, le film intitulé Conan le destructeur, porté par Arnold Schwarzenegger dans le rôle-titre, sera rediffusé samedi 6 août 2022, à partir de 20h55 sur la chaîne RTL9. Réalisé par Richard Fleischer, ce long-métrage est la suite de Conan le barbare, sorti en salles deux ans plus tôt. Dans ce 2ème film, le puissant guerrier Conan est chargé, par la maléfique reine Taramis, d’escorter la princesse Jehnna en territoire ennemi, dans le but d’aller voler la corne du dieu Dagoth, contre la promesse du retour à la vie de la femme qu’il aimait, et que la mort lui a ravie. Mais Conan est dupé par Taramis, qui médite de plus noirs desseins.

L’idée de réaliser une suite au film Conan le Barbare est née après le joli succès commercial du premier film, qui avait par ailleurs permis à Arnold Schwarzenegger de se révéler au grand public. Toutefois, le réalisateur John Milius, qui avait mis en scène le premier long-métrage, n’était pas disponible. Roger Donaldson fut alors engagé. Cependant, le producteur Dino De Laurentiis a finalement préféré attribuer au cinéaste un autre projet : Le Bounty (1984). John Milius lui suggère alors le nom de Richard Fleischer, qui avait réalisé à l’époque l’un de ses films préférés, Les Vikings (1958).

Conan le destructeur : moins de violence et de nudité dans cette suite, mais aussi plus d’humour

Afin de se démarquer du premier volet, une direction plus humoristique et plus familiale était souhaitée par le studio, notamment en raison du récent succès triomphal du long-métrage de Steven Spielberg : E.T., l’extra-terrestre (1982). Arnold Schwarzenegger fut déçu par cette décision, comme il l’a plus tard raconté dans son autobiographie. De plus, la violence et la nudité furent nettement réduites dans cette suite, ce qui était une façon de permettre au film de se classer "Tous public". Ainsi, on ne voit tout au plus qu’une seule tête tranchée dans Conan le destructeur, alors que Conan le barbare en totalisait 4, dont une femme et un serpent.

Source: Lire L’Article Complet