Conseils et solutions : comment les professionnels de la déco nous aident-ils à réinventer notre intérieur ?

Un jeu d’enfant ! On y met des rires, de la lumière, un mobilier qui nous plaît, et ce je-ne-sais-quoi de déco qui change tout et rend l’atmosphère chaleureuse. Cependant, c’est plus facile à imaginer qu’à réaliser. On l’a tous vécu : se lancer dans des travaux de rénovation et de décoration d’une ou plusieurs pièces, c’est souvent l’enfer, avec en plus le risque d’être déçu par le résultat final… Il est presque plus simple de tout changer que de modifier son intérieur par touches. Et pourtant, à la faveur des confinements successifs, nos maisons sont redevenues le centre de nos vies, et on a tous de furieuses envies de changer de décor…

La difficulté d’entreprendre des travaux 

Les Français ont un rapport complexe avec leurs travaux de rénovation. Ils aiment changer de décor : “embellir leur intérieur » arrive en deuxième position de leurs projets, juste après “partir en voyage” (9e édition du Baromètre du pouvoir d’achat Cofidis/ CSA, juin 2020). D’ailleurs, près de 73 % d’entre eux ont fait des travaux ces dernières années et 48 % envisagent de redécorer certaines pièces (CSA Research pour Cofidis France, mars 2020). Mais ce n’est pas si facile, comme en témoigne Magalie, 35 ans : “Depuis presque deux ans, j’avais des envies de changement. J’en avais assez de mes canapés mais aussi du coquille d’œuf sur les murs, qui m’avait semblé intemporel il y a six ans et que je trouve finalement terne. À force de rester toute la journée au travail, je ne le supporte plus ! C’est devenu obsessionnel… Mais j’aurais besoin de conseils pour être certaine de ne pas me tromper cette fois.” Agathe, 42 ans, partage cette crainte. “Entre le confinement et les couvre-feux successifs, notre appartement est devenu à la fois école pour les enfants, lieu de travail pour Fred et moi, restaurant pour tous et, même, salle de sport et de cinéma pour relâcher un peu la pression ! On aimerait repenser l’agencement de notre pièce principale, mais on aurait vraiment besoin de l’aide d’un pro.”

En effet, seuls 63,4 % des Français se disent satisfaits des prestations du professionnel à qui ils ont confié leurs travaux, malgré toutes les précautions prises, notamment l’avis de consommateurs sur Internet, que 90 % des Français consultent pour choisir un artisan ou une entreprise (Ifop pour Plus que pro, 2021). In fine, un particulier sur deux ne concrétisait pas son projet et y renoncerait faute d’avoir trouvé le partenaire adéquat, à en croire Raphaël Muller, directeur marketing de la plateforme La Maison Saint-Gobain. “Au moment de la phase préparatoire pour la conception de notre service, en 2019, nous avions sondé une centaine de particuliers pour comprendre leurs attentes versus leurs travaux, et ce qui les freinait pour se lancer, explique t-il. Ceux qui y ont renoncé n’ont en fait pas rencontré le bon pro et/ou n’ont pas trouvé suffisamment de conseils et d’idées pour passer l’action.”

Comment le confinement a-t-il changé notre rapport à la déco ? 

Comme Magalie et Agathe, un grand nombre de Français, qui repoussaient depuis quelque temps leurs travaux de rénovation déco, ont ressenti l’urgence de passer à l’action. Entre mars 2020 et mars 2021, 40 % d’entre eux ont effectué des travaux dans leur résidence principale ou secondaire : 24 % ont rénové la chambre, 15 % le salon, 15 % la cuisine et 33 % en ont profité pour changer leur mobilier (Sociovision pour l’Ameublement français, mars 2021). De janvier à mai 2021, les vidéos relatives à l’amélioration ou la rénovation de l’habitat ont dépassé les 100 millions de vues en France sur YouTube. Tutoriels, do-it-yourself, démonstrations… tout est bon pour se familiariser avec le modus operandi. Les ventes en ligne de mobilier et de décoration ont explosé : + 53 % sur 2020 avec des pics à + 100 % pendant les deux confinements (panel ICE100 de la Fevad*). “Durant le premier confinement, nous avons multiplié par six notre chiffre d’affaires”, confirme Aude Boisadan, directrice de la communication de Lafuma. Idem pour la peinture, dont les ventes ont bondi de 22 % entre 2020 et 2021, quand la déco enregistrait + 16 % (bilan Inoha pour FMB**). De nombreuses enseignes spécialisées ont renforcé le développement d’outils en ligne permettant aux clients de préparer leur projet en amont de la visite en magasin : rendez-vous personnalisés en visio avec des vendeurs-concepteurs (à l’instar des “Rendez-vous shopping” de Ligne Roset), ou rendez-vous à distance (comme chez Schmidt ou Mobalpa) ont fleuri. Ces “bons” réflexes d’accompagnement du client pendant la pandémie ont ouvert la voie à de nouveaux services d’aide aux projets, au salon en passant par la salle de bains, l’entrée ou la chambre : toutes les pièces de la maison sont concernées.

Les bons génies de la déco 

Avec les conseillers en décoration intégrés au sein d’un nombre croissant de marques de mobilier, on peut enfin envisager nos projets en mode “sécurisé.” À grand renfort de “moodboards” et de plans 3D, ils nous aident concrètement à repenser notre déco et dopent nos projets de travaux. Made.com vient de lancer un service gratuit dédié au télétravail : une consultation téléphonique de 45 minutes avec un expert qui nous guide pour créer un coin bureau efficace et agréable et suggère une sélection de meubles et accessoires adaptés. Depuis fin 2020, “Armani/Casa chez vous” propose un service complet de décoration d’intérieur assuré par un bureau d’études composé de designers et d’architectes, supervisés par Giorgio Armani himself. Chez Devon&Devon, “Tailored Interiors” conçoit notre salle de bains de A à Z via une équipe d’architectes spécialisés qui travaillent en collaboration avec les meilleurs artisans du bois, du marbre, de la céramique, du métal et du verre. Au-delà de ces services complets, certains acteurs ont développé des outils qui nous aident à nous projeter. Le fabricant italien de poêles et cheminées MCZ a lancé un configurateur en ligne : en quelques clics, on détermine les poêles à pellets les mieux adaptés à nos besoins, avant de recevoir un devis avec photos et vidéos à l’appui pour contempler le produit choisi en situation de chauffe. Duvivier, fabricant français de canapés, et Tylko, spécialiste des solutions de rangement, utilisent la réalité augmentée pour nous permettre de configurer, personnaliser et projeter nos futurs meubles chez nous via une tablette, puis d’en passer directement commande. 

Petits ou grands budgets : tous concernés 

Ces services de conseils ne sont pas l’apanage des seuls spécialistes. Les généralistes s’y mettent aussi, avec un service payant. Leroy Merlin, via son site Mon coach déco, nous permet de faire une demande en ligne, en téléchargeant des photos ou plans de la pièce à redécorer. Un conseiller fixe un rendez-vous téléphonique pour cerner la demande, et envoie un projet en 3D avec un aperçu virtuel à 360°. Même principe chez Maisons du Monde, où les 40 décorateurs de son partenaire Rhinov nous accompagnent en ligne pour concevoir notre déco d’intérieur et optimiser notre aménagement, selon notre budget et nos désirs. Envie de repenser l’agencement de nos espaces verts ? La start-up Draw Me A Garden, en liaison avec des paysagistes, nous aide en trois clics à concevoir notre jardin, plans en 3D à l’appui. Puis on reçoit un kit clé en main pour le réaliser, guidé par les conseils d’experts. 

Toutes ces initiatives nous permettent d’être mieux chez nous, de reprendre la main sur notre quotidien chahut par les nouvelles contraintes que l’on subit. La pandémie aura au moins eu cet avantage : on sait désormais vers qui se tourner quand on veut réaménager son chez-soi. Tout à coup, le rêve est à notre porte. Il devient réalité. Ce serait la maison du bonheur…

Article paru dans le n° 529 de Marie Claire Maison – Novembre 2021

Source: Lire L’Article Complet