Coronavirus en Inde : Plus de 3600 décès par jour, crémations de masse, manque de matériel… Le pays étouffe

Le variant indien fait des ravages, et le pays est à bout de souffle…

S’il y a deux semaines, la situation de l’Inde commençait à inquiéter les scientifiques, le pays est désormais en feu. Entre rassemblements politiques, mais aussi religieux, l’Inde s’est tirée une balle dans le pied. Alors que le variant B.1.617 circulait dans le pays, les hôpitaux ont commencé à manquer d’oxygène, désormais, l’Inde est en pénurie de bois pour brûler ses morts. “Le gouvernement central et les gouvernements des États ont déployé des efforts considérables pour renforcer les infrastructures hospitalières et de soins de santé au cours de la première vague (…) Mais lorsque cette vague a décliné, peut-être qu’il en est allé de même avec le sentiment d’urgence pour poursuivre le travail.”, explique le conseiller scientifique en chef du gouvernement.

Additionally, please use platforms to request the US to send needed supplies (O2, meds, vents, PPE etc), raw materials for vaccine production, and surplus vaccine doses (like AstraZeneca if avbl).

Ces dernières 24 heures, l’Inde a compté la mort de 3 645 personnes due au coronavirus. Le pays déplore désormais 204 832 décès depuis le début de la pandémie, dont la majorité lors de la deuxième vague. Des familles attendent dans des files plus de 20h, pour pouvoir brûler les corps de leurs proches. Même si la crémation est une pratique courante dans la culture hindoue, les bûchers de masses sont des images difficiles pour les habitants. Hier, les États-Unis ont alors décidé d’envoyer 100 000 millions de dollars d’équipements pour lutter contre l’épidémie. Parmi ceux-ci, des millions de tests de dépistage rapide, ainsi que 100 000 masques de protection, et bientôt du matériel d’oxygénothérapie. La France devrait, elle aussi, envoyer des équipements par avion et bateau dans la semaine. Une situation extrême, proche de celle du Brésil…

Source: Lire L’Article Complet