Covid-19 : le vaccin contre la grippe peut-il aider à lutter contre le virus ?

Une large campagne de vaccination contre la grippe va débuter à la mi-octobre afin de protéger les populations fragiles et d’éviter un engorgement des services hospitaliers cet hiver. Les urgences et les laboratoires sont déjà surchargés avec l’épidémie de Covid-19.

Restez informée

Chaque année, la grippe entraîne de nombreux passages aux urgences. Ce virus est particulièrement dangereux pour les personnes âgées, les femmes enceintes et les individus avec des comorbidités telles que du diabète, des maladies cardiaques ou des troubles pulmonaires.

Vacciner les personnes fragiles contre la grippe

En pleine crise sanitaire, l’épidémie saisonnière de grippe pourrait encore plus engorger les services hospitaliers déjà saturés. Les symptômes de la grippe comme la toux, la fièvre ou la fatigue sont similaires à ceux du coronavirus. Une large campagne de vaccination débutera à la mi-octobre et visera 12 millions de personnes. L’objectif ? Éviter d’avoir à lutter contre deux épidémies pendant la saison hivernale.

“Notre recommandation est de vacciner le plus possible les gens qui sont dans les recommandations du calendrier vaccinal, à savoir les personnes âgées de plus de 65 ans, et les personnes qui ont des pathologies qui les rendent plus fragiles vis-à-vis de la grippe”, a précisé Elisabeth Bouvet, infectiologue et présidente de la Commission technique des vaccinations à la Haute autorité de Santé à nos confrères de France Info.

Le masque et les gestes barrières pour se protéger de la grippe

En 2019, la grippe a provoqué près de 65.600 passages aux urgences. Selon la Haute Autorité de Santé (HAS), seulement 45% des personnes considérées comme fragiles ont été vaccinées au cours de l’année dernière. Une large vaccination contre la grippe pourrait donc réduire les risques d’affluence aux urgences pendant l’hiver.

Le 20 mai dernier, l’Académie de médecine avait déjà préconisé la préparation d’une “campagne d’information de grande ampleur “grippe et Covid-19″ pour sensibiliser la population aux risques d’une co-épidémie”. Elle prévenait également sur l’importance d’élargir les campagnes de vaccination à tous les individus à risque de développer une forme aigüe du coronavirus.

Certains professionnels de santé comptent sur le respect des gestes barrières et le port du masque pour limiter la propagation de la grippe cet hiver. “On a pris des habitudes qui font que la transmission des virus va être limitée. Donc les virus, comme celui de la gastro-entérite, mais aussi ceux qui sont respiratoires, comme la grippe, circuleront peut-être moins cet hiver”, assure Sylvie Behillil, biologiste médicale au sein du Centre National de Référence des virus des infections respiratoires, au Huffington Post.

Source: Lire L’Article Complet