Covid-19 : Une ville chinoise lance une campagne massive de tests après l'apparition de nouveaux cas

La province du Guangdong fait preuve de prudence, mais, par conséquent, perturbe son flux portuaire…

Si la Chine est accusée de manque de transparence quant au commencement de l’épidémie sur son territoire, il semblerait qu’elle ne prenne plus de risque. Hier, le centre manufacturier de Dongguan, dans la province la plus peuplée de Chine, le Guangdong, a lancé des tests de dépistage de masse du covid-19. Les autorités ont bouclé des quartiers, après que la ville au Nord de Hong-Kong ait détecté ses deux premières infections depuis vendredi. “Les autorités municipales ont alors demandé aux habitants de ne pas quitter la ville, sauf pour des raisons essentielles”, expliquent nos confrères de Reuters. Si certains souhaitent tout de même partir, ils devront présenter des résultats de test négatifs dans les 48 heures suivant leur départ. Des mesures strictes qui impactent le commerce mondial.

China's Dongguan is latest southern city to be hit by Covid-19 https://t.co/UcdefqlJbW pic.twitter.com/naYmBIJb46

Si le Guangdong a accéléré ses efforts de vaccination depuis l’apparition du variant Delta, anciennement surnommé indien, la province a aussi imposé plus de prudence concernant le commerce portuaire. Depuis le 21 mai, les navires qui attendent d’accoster dans les ports sont de plus en plus nombreux. Pour cause, des mesures strictes de désinfection et de quarantaine. “L’impact serait plus important que l’incident du canal de Suez”, a déclaré Patrik Berglund, directeur général de Xeneta, une société d’analyse comparative des taux de fret maritime. Selon les autorités, les opérations normales devraient reprendre d’ici la fin du mois de juin…

Source: Lire L’Article Complet