Crise des sous-marins : Emmanuel Macron joue l'apaisement avec Joe Biden et se fait tacler par l'opposition

Marine Le Pen ou encore Jean-Luc Mélenchon n’ont pas hésité à critiquer le chef de l’État suite aux accords avec Joe Biden.

La semaine dernière, l’Australie a décidé d’annuler le contrat d’achat de sous-marins français pour un montant de 56 milliards d’euros en faveur de navires américains à propulsion nucléaire. Emmanuel Macron a alors engagé un bras de fer avec Joe Biden. Toutefois, le président des États-Unis a demandé à l’Élysée de s’entretenir par téléphone. Une requête que le chef de l’État a accepté. Hier après-midi, les deux dirigeants ont pu discuter de vive voix. Si la pilule n’est toujours pas passée, les échanges diplomatiques semblent reprendre entre la France et les États-Unis. Hier, Joe Biden et Emmanuel Macron ont annoncé que des « engagements » à rétablir une confiance vont être tenus. De plus, l’ambassadeur français aux États-Unis, Philippe Etienne, retournera à Washington la semaine prochaine. En effet, suite à la crise diplomatique, Emmanuel Macron avait rappelé ses ambassadeurs à Washington et Canberra. Malgré cette amélioration, le chef de l’État a été fortement critiqué.

Les Présidents @EmmanuelMacron et @JoeBiden se sont entretenus aujourd’hui. Retrouvez le communiqué conjoint :https://t.co/bqVKtCeuv9

Today I spoke with President Emmanuel Macron of France, and reaffirmed the importance of French and European engagement in the Indo-Pacific region. I look forward to a process of in-depth consultations and to meeting with him in October. pic.twitter.com/MouVMCBgDR

« La France humiliée »

« Ça y est, Macron a capitulé sans condition devant Biden. Macron remet sa laisse à la France humiliée« , a alors tweeté le président de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon. À l’extrême opposé, les critiques n’ont également pas été tendres. « Dans le domaine de la préservation de notre indépendance et de notre fierté, avec Emmanuel Macron, le pire est toujours sûr ! », a écrit Marine Le Pen sur Twitter. L’ancien numéro 2 du Rassemblement national (RN) a lui aussi condamné l’issue de cette discussion : « Conclusion de l’échange Macron-Biden sur les sous-marins : Macron cède, l’ambassadeur de France retourne à Washington. + fuite en avant vers ‘la Défense européenne’ et allégeance totale à l’OTAN. Bref, Macron contre la France et son indépendance ! Sans surprise !« , a écrit Florian Philippot. « Si je comprends bien un simple coup de fil de Biden à Macron lui annonçant en avant première l’éviction de la France du contrat du siècle aurait suffit ?! Ce n’est pas sérieux », a tweeté de son côté Rachid Temal, le sénateur du Val dOise, qui plaide pour la création d’une « commission d’enquête » parlementaire sur l’affaire des contrats australiens annulés. À quelques mois de la présidentielle, certains semblent déterminés à passer devant le chef de l’État actuel.

Ça y est, #Macron a capitulé sans condition devant #Biden. Macron remet sa laisse à la France humiliée. pic.twitter.com/blyScBCcYV

Dans le domaine de la préservation de notre indépendance et de notre fierté, avec Emmanuel #Macron, le pire est toujours sûr ! MLP #NavalGroup #OTAN pic.twitter.com/2rjnDVXl92

Si je comprends bien un simple coup de fil de #Biden à #Macron lui annonçant en avant première l’éviction de la #France du contrat du siècle #sousmarinsaustraliens aurait suffit ?!Ce n’est pas sérieux. Il faut faire la transparence avec la Commission d’enquête. @senateursPS pic.twitter.com/fmxgwSae3f

Source: Lire L’Article Complet