Cumul emploi-retraite, mode d’emploi

Rien que dans le régime général, 400 000 retraités cumulent leur pension avec une activité salariée. Vous aussi, vous avez envie de reprendre le travail après la quille ? Suivez le guide !

Restez informée

Quelles conditions pour travailler après la retraite ?

« Si vous avez fait valoir vos droits à la retraite après 62 ans et avec le taux plein, vous pouvez cumuler salaire et pension sans limite », explique Nicolas Strady, directeur des opérations retraite chez Mareformedesretraites.fr. On parle de cumul emploi-retraite « libéralisé ». Mais si vous êtes partie plus tôt ou sans le taux plein, vos revenus en cumul emploi-retraite sont plafonnés jusqu’à l’âge automatique du taux plein, soit jusqu’à 65 à 67 ans, selon votre génération. On parle de cumul « plafonné ».

Comment calculer le plafond cumul emploi-retraite

Pour les ex-salariées, la somme du salaire (brut mensuel soumis à CSG) et de la retraite ne peut pas dans ce cas excéder le dernier salaire perçu, ou au choix, 1,6 fois le Smic si cela est plus favorable (soit 2 564,99 € brut par mois depuis janvier 2022).

Pour les anciens fonctionnaires, le plafond s’élève au tiers de la pension annuelle brute, augmenté de 7 095 € (pour les libéraux, au PASS, soit 41 136 € en 2022), pour les ex-artisans et commerçants, au PASS ou à sa moitié selon le lieu de résidence. Au-delà de ces plafonds, la retraite est rabotée du montant du dépassement. Exception faite pour les avocats, qui ne peuvent pas bénéficier du cumul « plafonné » : s’ils retravaillent en étant partis en retraite avant 62 ans ou sans le taux plein, leur pension est suspendue jusqu’à ce qu’ils cessent leur activité ou jusqu’à 65 ou 67 ans (le temps d’attendre l’âge légal de départ).

« Plafond ou pas, si vous retravaillez après la quille (sauf exceptions, par exemple pour les militaires), vos cotisations ne rapportent plus aucun nouveau droit à la retraite depuis 2015 (trimestres, points, ou prise en compte du revenu) », prévient Nicolas Strady. « Pour minimiser ces cotisations, il peut donc être intéressant, quand c’est possible, de créer une entreprise et de se payer sous forme de dividendes plutôt que de rester salarié.« 

Et si je perçois une réversion ?

Son montant ne peut plus être modifié trois mois après votre date de départ personnelle à la retraite (retraite de base et complémentaire), même si vous retravaillez ensuite : la réversion est « cristallisée ». Mais si vous n’avez pas droit à une retraite personnelle, prudence : cette « cristallisation » de votre réversion n’a lieu dans ce cas que le premier jour du mois suivant celui ou vous auriez atteint l’âge légal de départ. Si vous retravaillez avant, vous êtes tenue d’informer votre caisse et votre réversion sera revue à la baisse si vos revenus annuels globaux excèdent le plafond 2022 : 21 985,60 € (35 176,96 € si vous vivez en couple).

Puis-je reprendre un travail chez mon ancien employeur ?

Le cumul emploi-retraite est parfait pour changer de vie et commencer une nouvelle activité. L’utiliser pour rester dans son entreprise se révèle plus délicat : il faut proposer à votre patron de vous licencier pour liquider vos droits, puis de vous réembaucher ! Il est plutôt dans ce cas conseillé de « surcoter », c’est à dire de continuer à cotiser pour améliorer sa retraite (vous doperez votre pension de base de 1,25 % par trimestre supplémentaire cotisé, soit 5 % par an, échapperez au nouveau malus Agircc-Arrco et accumulerez des points de retraite complémentaire).

Si c’est votre employeur qui vous rappelle alors que vous avez pris le large depuis plusieurs semaines, vous pouvez en revanche reprendre vos fonctions en cumul emploi-retraite quand vous voulez. « Sauf si vous ne remplissiez pas les conditions du taux plein au moment de votre départ ou si vous aviez moins de 62 ans : dans ce cas, vous devez attendre six mois après avoir liquidé vos droits pour reprendre le travail », précise Nicolas Strady.

A lire aussi :

⋙ Retraite progressive : la solution pour travailler à temps partiel après 60 ans

⋙ Retraite : faut-il vraiment travailler trois mois pour valider un trimestre ?

⋙ Retraite : travailler un mois de plus, ça peut rapporter gros

Source: Lire L’Article Complet