Daniel Craig : en larmes, il dit adieu au personnage de James Bond

Après le tournage de sa dernière scène en tant que James Bond, Daniel Craig a prononcé un petit discours où il était visiblement très ému.

C’est une page qui se tourne pour Daniel Craig. Mourir peut attendre, qui sortira en octobre prochain, sera sa cinquième et dernière apparition en tant que James Bond. Interprète du mythique personnage depuis 2006 et la sortie de Casino Royale, l’acteur britannique s’apprête à raccrocher le costume et se montre logiquement très ému. Une vidéo extraite du documentaire Being James Bond le montre au bord des larmes en train de faire un discours juste après le tournage de sa dernière scène dans Mourir peut attendre.

S’adressant à l’équipe du film, il déclare : "Beaucoup d’entre vous ont travaillé sur cinq films James Bond avec moi et je sais qu’il s’est dit beaucoup de choses sur ce que je pensais de ces films, mais j’ai aimé chaque petite seconde de ces films et spécialement celui-ci. Je me suis levé chaque matin en ayant la chance de travailler avec vous et ça été un des plus grands honneurs de ma vie". On sent avec la voix tremblotante de l’acteur qu’il est très ému, James Bond représente quinze ans de sa carrière et il sera très probablement toujours associé au personnage, comme les autres acteurs qui l’ont interprété avant lui.

Daniel Craig et James Bond, les montagnes russes

Si la performance de Daniel Craig dans les films James Bond est aujourd’hui saluée, l’acteur a toujours eu une relation compliquée avec le personnage. Dès qu’il a officiellement été annoncé dans le rôle de l’agent 007, beaucoup de fans ont voulu boycotter les films James Bond. Après la sortie de 007 : Spectre, dernier film en date, il avait assuré que "s’il faisait un nouveau film James Bond, ça ne serait que pour l’argent". Il était ensuite revenu sur ses paroles en expliquant que le tournage du film avait été très éprouvant mais qu’il souhaitait bien en faire un cinquième.

Il a récemment confié que son rôle de James Bond avait bouleversé sa vie : "Ma vie personnelle a été lourdement affectée par le fait de devenir aussi célèbre du jour au lendemain. Dès le premier film, en 2005, je me suis enfermé chez moi, rideaux tirés, je ne sortais pas, j’étais physiquement et mentalement en état de siège".

Source: Lire L’Article Complet