Des photos considérées comme zoophiles décrochées à la Fiac

La FIAC a fait le plein, et attire toutes sortes de visiteurs. Vendredi, ce sont des policiers en civil qui se sont rendus à la 35e Foire internationale d’art contemporain. Pas pour admirer les œuvres exposées, mais pour décrocher des photos de l’artiste russe Oleg Kulik, jugées pornographiques voire zoophiles, a indiqué lundi une source judiciaire à l’AFP, confirmant une information du «Monde».

Certaines de ces photographies, prises à la fin des années 1990, représentent Kulik nu, parfois en train de simuler des actes zoophiles. Des agents des douanes, après avoir remarqué cette trentaine d’entre elles le 22 octobre, avaient alerté le parquet de Paris. Lequel a saisi le commissariat du 8e arrondissement afin de les soustraire «à la vue d’un public non averti, notamment les mineurs».

Le message «n’est pas de prôner la zoophilie»

Le directeur de la FIAC, Martin Bethenod, affirme qu’il ne s’agit «pas d’images pornographiques mais de photographies prises dans le cadre de performances où l’artiste se met en scène de façon extrême, comme celles où il est un chien, nu avec un collier et se jette sur les gens ou les voitures en aboyant, en les mordant etc.»

Il rappelle en outre que les œuvres polémiques «ont un statut artistique incontestable puisqu’elles sont montrées, achetées, présentées, éditées depuis les années 1990». Martin Bethenod estime par ailleurs que le message «n’est pas de prôner la zoophilie mais de se demander où sont les limites entre ce qui est humain et ce qui est animal».

Les propriétaires de la galerie moscovite XL, Elena Selina et Serguei Khripoun, ont été interrogés au commissariat du 8e. Les oeuvres ont été restituées aux organisateurs de la FIAC, dont l’édition 2008 s’achevait dimanche.

Source: Lire L’Article Complet