Design Parade 2022 : découvrez les réalisations des jeunes lauréats

Ce dernier week-end de juin, le design hexagonal a pris ses quartiers d’été entre Hyères et Toulon le temps de la Design ParadeLancé en 2006 à Hyères tout d’abord, l’événement avait pour but initial de partager la création contemporaine dans le domaine du design auprès du grand public et des professionnels. Depuis 2016, la Design Parade Toulon répond aux mêmes exigences, à une différence près : elle, joue les vitrines d’exception pour les jeunes talents dédiés à l’architecture d’intérieur. Tous les candidats sélectionnés pour l’édition 2022 étaient invités à livrer leur interprétation contemporaine d’une pièce dans une maison en bord de la merVoici un aperçu des projets récompensés par le jury du Festival d’Architecture d’intérieur de Toulon présidé par l’architecte d’intérieur et designer Rodolphe Parente.

Sardine-Sardine de Madeleine Oltra et Angelo de Taisne

C’est ce qui s’appelle un sans-faute pour Madeleine Oltra et Angelo de Taisne qui ont obtenu le Grand prix Design Parade Toulon Van Cleef & Arpels, le Prix Visual Merchandising décerné par CHANEL ainsi que la dotation de la fondation Carmignac. Avec leur projet un brin rétro et totalement lumineux prénommé Sardine-Sardine, le binôme rend un puissant hommage aux vacances en bord de mer. Leur proposition architecturale respire la liberté et le soleil méditerranéen par son emploi particulièrement réussi d’une grande tente aux tonalités jaunes et écrues. Pour composer ce refuge aussi poétique que vivant, le duo a pris soin de sélectionner matières naturelles et durables. Moderne et vintage à la fois, l’espace réalisé est rythmé par des courbes propices à la contemplation, des épaisseurs réconfortantes et des touches d’acier futuriste pour mobilier indémodable. Entre fantasmes et vérités, leur cabane modulable et éphémère se raccorde ainsi aux souvenirs d’un camping chic et pratique sur la French Riviera suscitant tour à tour tendresse et fascination. 

Sardine-Sardine de Madeleine Oltra et Angelo de Taisne

La toilette aux coquillages de Paul Bonlarron

Impossible d’évoquer la Méditerranée sans évoquer l’une de ses richesses majeures : coquillages et crustacés. La proposition architecturale du créateur Paul Bonlarron affiche un goût prononcé et assumé pour « l’ornement, la saturation et l’expression vivante des formes et des couleurs ». Récompensé par le Prix du Mobilier National, sa pièce méditerranéenne fait écho aux exigences de l’illustre maison, à savoir le soin apporté au travail de la main et l’absolue nécessité de manipuler des matériaux singuliers. « Déployer des univers sensoriels aux contours mouvants, toujours prêts à se métamorphoser » telle est l’ambition de sa « Toilette aux coquillages » qui s’apparente à un tableau dans le tableau où l’écrin qu’est le coquillage devient à son tour écrin architectural et propice au temps pour soi.  La texture minérale d’une fresque rocailleuse, les reflets d’un miroir de nacre et la danse d’un paravent-fontaine incarnent les rêveries que la coquille suggère et invitent à en imaginer de nouvelles. Ce projet a nécessité de nombreuses collaborations qui mettent en avant le travail et la lecture multiples du matériau qu’est le coquillage : l’éventail en couteau de mer d’Amélie Orhant, les textiles de bain en fibres marines d’Axelle Guisserot, le verre marin de l’atelier Lucile Viaud constitué de poudre d’ormeaux…

La toilette aux coquillages de Paul Bonlarron

L’Oursinade de Marthe Simon

Plaisir de la bouche et des yeux c’est ce que convoque le décor intérieur imaginé par Marthe Simon. Avec L’Oursinade, la jeune architecte a imaginé une pièce méditerranéenne qui réveille les sens. Du sol aux murs, les galets disséminés avec précision s’inspirent des motifs de la villa Kérylos et jouent avec les codes esthétiques de la calade, ce pavage de sol emblématique de la région. L’ensemble fait écho à la pêche au pied à l’oursin. Convocation aquatique et gourmande, cette proposition intérieure surfe sur l’image d’une Méditerranée chaleureuse et authentique symbolisée par une grande table ronde, conçue tel un plateau géant d’oursins accueillant les convives. Un paysage intérieur qui se plaît à être décrypté dans les moindres détails pour y déceler, également en toile de fond, les différents savoir-faire des artisans sollicités par l’architecte d’intérieur.

L’Oursinade de Marthe Simon

 —-

Design Parade Toulon, Festival international d’architecture d’intérieur, expositions ouvertes jusqu’au 30 octobre & Design Parade Hyères, Festival international de design, expositions ouvertes jusqu’au 4 septembre 2022

Source: Lire L’Article Complet