Diabète : pourquoi il faut vraiment se mettre au vélo !

Une nouvelle étude confirme l’intérêt de rouler pour diminuer son risque cardio-vasculaire lorsqu’on est diabétique.

Restez informée

On connaît l’importance de la pratique d’une activité physique quand on a du diabète. Cette pathologie chronique, qui se caractérise par un excès de sucre dans le sang, touche environ 4 millions de Français. Elle apparaît généralement après 40 ans et concerne un quart des personnes âgées de plus de 75 ans. Il existe un ensemble de facteurs favorisants : une mauvaise alimentation, la sédentarité, le surpoids, des antécédents familiaux, etc. Modifier son hygiène de vie et faire du sport régulièrement est donc le premier des traitements. Pratiquer une activité physique aide à réguler sa glycémie : on parle d’effets hypoglycémiants, car les muscles sont de gros consommateurs de sucre. Mais ce n’est pas tout : le renforcement musculaire permet d’abaisser le taux de mauvais cholestérol et améliore la fonte des graisses. Résultat : la pratique fait baisser le risque de développer une maladie cardio-vasculaire.

Une nouvelle étude, publiée la revue dans JAMA Internal Medicine, démontre l’intérêt de la pratique régulière de vélo chez les patients diabétiques. Des chercheurs danois ont suivi près de 7 500 adultes diabétiques, âgés en moyenne de 56 ans. Leurs résultats confirment l’intérêt d’enfourcher la petite reine, indépendamment de la pratique d’autres activités physiques. Les diabétiques qui pédalaient régulièrement avaient un risque de mortalité globale ou par accident cardio-vasculaire réduit. Et même ceux qui s’étaient mis en vélo au cours de l’étude bénéficiaient de ces avantages par rapport aux malades qui n’en faisaient jamais.

Le vélo est une activité d’endurance idéale pour les diabétiques car elle est douce et progressive. En intérieur sur un vélo d’appartement ou en extérieur avec un vélo de route ou un VTT, ce sport est facile d’accès. On peut donc s’y mettre ou remettre à n’importe quel âge. Idéalement, on conseille la pratique de deux heure et demie hebdomadaires, soit trente minutes chaque jour, cinq jours par semaine ou encore une séance de quarante-cinq minutes trois fois par semaine. En effet, une autre étude avait déjà montré que des séances d’activité physique courtes mais fréquentes seraient meilleures pour la santé des diabétiques que des plus longues mais plus espacées. Et si vous n’êtes vraiment pas fan de la bicyclette, orientez-vous vers un autre sport d’endurance doux comme la marche rapide, le footing à votre rythme ou la natation.

A lire aussi :

⋙ Le vélo, un super anti-coup de pompe !

⋙ 6 bonnes raisons de faire du vélo après 50 ans

⋙ Quel sport pratiquer quand on a de l’arthrose ?

Source: Lire L’Article Complet