Diarrhée : 20 aliments à privilégier

La diarrhée est un symptôme – en général de la gastro-entérite – et non une maladie. Quand on en souffre, il convient de faire attention au contenu de son assiette pour reprendre des forces et en venir à bout. Mais que faut-il manger ? Découvrez quels sont les aliments à privilégier et ceux à éviter en cas de diarrhée.

Restez informée

La diarrhée est souvent redoutée. On parle de ce trouble digestif quand la consistance des matières fécales se modifie et qu’elles deviennent molles ou liquides. Ce symptôme se caractérise également par une augmentation de la fréquence des selles avec plus de trois selles en 24 heures. Cette manifestation peut être aiguë (une durée inférieure à une semaine) ou chronique (une durée supérieure à 4 semaines). En cas de diarrhée, des crampes abdominales, des nausées et une sensation de ballonnement se présentent. Ce trouble peut également s’accompagner d’une fièvre et de frissons.

Plusieurs facteurs peuvent être responsable de la diarrhée. Elle peut être provoquée par une intoxication alimentaire, une malabsorption, des effets secondaires d’un médicament ou une maladie intestinale. En général, ce symptôme est causé par une infection bactérienne ou virale. La diarrhée peut entraîner plusieurs complications, comme une déshydratation, une perte de connaissance ou des troubles du rythme cardiaque. Lorsque ce trouble digestif se manifeste, il est ainsi essentiel de faire attention à son alimentation. Et pour cause, certains aliments limitent la survenue des selles liquides tandis que d’autres les favorisent.

Quels aliments privilégier en cas de diarrhée ?

Selon le Club de Réflexion des Cabinets et Groupes d’Hépato-Gastroentérologie (CREGG), il est nécessaire de conserver une alimentation variée quand on souffre de diarrhée. Il convient de ne pas faire de régime d’exclusion à long terme car le risque est “de créer des carences pour l’organisme et d’aboutir à de véritables intolérances alimentaires. En effet, notre corps s’adapte à l’absence d’un aliment en réduisant la fabrication des enzymes qui en permettent la digestion, il devient alors difficile de réintroduire cet aliment trop longtemps supprimé”, explique-t-il.

Le CREGG conseille ainsi aux personnes atteintes de diarrhée de privilégier les yaourts natures car ils sont riches en bactéries lactées, qui permettent de rééquilibrer la flore intestinale. Autres produits laitiers recommandés : le fromage blanc et les fromage à pâte dure, tels que le gruyère, l’emmental, le comté ou les fromages fondus comme les crèmes de gruyère pour les apports en calcium. En termes de protéines, on favorise les viandes blanches, telles que la volaille ou le veau. Les œufs et les poissons sont aussi les bienvenus.

Côté féculents, on se tourne vers des féculents raffinés, qu’il convient de manger à chaque repas. On consomme ainsi des pâtes, du riz, de la semoule ou des pommes de terre. Ces féculents sont essentiels car en plus d’apporter des glucides, ils limitent la fréquence des selles car ils sont pauvres en fibres alimentaires. Les huiles végétales (olive, tournesol, colza, soja) sont aussi à privilégier.

Quels fruits et légumes peut-on manger quand on a la diarrhée ?

En cas de diarrhée, il est possible de manger des légumes. Cependant, il faut miser uniquement sur des légumes cuits et qui contiennent peu de fibres. On consomme ainsi des carottes, des courgettes, des betteraves, des aubergines et des haricots verts. “Il faut les préférer cuits sous forme de soupes ou compotes”, indique le CREGG. La raison est simple : sous cette forme, ils sont plus faciles à digérer. En outre, ils permettent de rester hydraté et ils ménagent les intestins. En termes de fruits, on opte pour des bananes, des poires et des coings. “Si possible, en compote ou en confiture mi-cuite”, précise le CREGG.

Diarrhée : quels aliments sont déconseillés ?

Lorsque l’on souffre de ce trouble digestif, il est déconseillé de boire du lait car cet aliment contient du lactose difficile à digérer et peut augmenter la diarrhée dans les phases aiguës. “L’enzyme qui permet la digestion du lactose, la lactase est souvent moins sécrétée en cas de diarrhée, surtout si la diarrhée est aiguë. En revanche, dans les diarrhées chroniques, l’apport d’un probiotique qui contient de la lactase, facilite la digestion des laitages, d’où l’intérêt des yaourts ou fromages blancs, voire des laits enrichis en probiotiques”, détaille le Club de Réflexion des Cabinets et Groupes d’Hépato-Gastroentérologie.

Les viandes grasses telles que le mouton ou l’agneau sont à éviter car elles augmentent la vitesse du transit intestinal. Cela vaut aussi pour les charcuteries, les poissons marinés au vin blanc, le thon à l’huile, les fritures et les plats en sauce. En cas de diarrhée, on oublie également les céréales riches en fibres, comme les lentilles ou le pain complet.

Durant la période de diarrhée, il vaut mieux consommer très peu de fruits et de légumes, en particulier crus. Tous les légumes, à part les carottes, les courgettes, les betteraves, les aubergines et les haricots verts, sont déconseillés. Cela vaut également pour les fruits. Les seuls conseillés sont les bananes, les poires et les coings. On évite aussi les fruits secs et les oléagineux.

Quand on souffre de diarrhée, il convient aussi d’éviter les épices, les cornichons, la moutarde, le vinaigre car ils sont irritants pour la muqueuse intestinale.

Que boire en cas de diarrhée ?

En cas de diarrhée, il est essentiel de s’hydrater régulièrement pour compenser les pertes d’eau lorsque les selles sont liquides. Il est recommandé de boire environ 1,5 litres d’eau par jour. L’alcool et les eaux riches en magnésium sont à éviter.

Source: Lire L’Article Complet