Éric Zemmour relaxé suite à ses propos anti-migrants et islamophobes

Condamné en 2020 par le tribunal de Paris, la cour d’appel a finalement donné raison au polémiste. Retour sur l’affaire.  

Le 28 septembre 2019, Éric Zemmour avait fait un discours lors de la “Convention de la droite” – organisée par des proches de Marion Maréchal – qui avait fait polémique. Le chroniqueur de chez Cnews avait alors qualifié les immigrés de “colonisateurs” avant de citer l’écrivain Renaud Camus penseur d’extrême droite et théoricien du “grand remplacement” de la population blanche et chrétienne par une population immigrée musulmane. Une théorie considérée comme raciste et xénophobe. Suite à ces propos, le CSA avait alors reçu plus de 3 600 signalements, avant que cette affaire mène Éric Zemmour devant les tribunaux.

Eric Zemmour relaxé en appel pour des propos anti-islam et anti-immigration tenus en 2019➡️ https://t.co/888TPE5xly pic.twitter.com/H0xIlgEKTB

Le 25 septembre 2020, Éric Zemmour avait été condamné par le tribunal de Paris à une amende de 10 000 € pour injure et provocation à la haine. Les magistrats avaient souligné que les faits “outrepassent les limites de la liberté d’expression puisqu’il s’agit de propos injurieux envers une communauté et sa religion” et que le discours avait été “préparé” et les mots “choisis”. Une décision contestée par le polémiste qui a fait appel. Un choix qui a été bénéfique pour Éric Zemmour puisque la cour d’appel de Paris l’a relaxé aujourd’hui. Une décision qui tombe à pic pour le journaliste qui est un des probables candidats à la présidentielle…

Source: Lire L’Article Complet