États-Unis : Quatre morts et plusieurs blessés dans l'insurrection des partisans pro-Trump à Washington, retour sur les événements du Capitole

Alors que le Congrès devait confirmer la victoire de Joe Biden à la présidence américaine, des partisans pro-Trump ont fait violemment irruption dans le Capitole afin de stopper le processus.

Après une élection plus que rocambolesque, Joe Biden accédait à la présidence des États-Unis en novembre dernier. Une victoire qui devait être confirmée mercredi 6 janvier par le Congrès américain. Une simple formalité qui s’est transformée en véritable cauchemar. Alors que plus tôt dans la journée, Donald Trump avait appelé ses partisans à marcher jusqu’au Capitole pour exprimer leur désaccord quant aux résultats du scrutin présidentiel qu’il continue de juger frauduleux, ceux-ci ont pris au pied de la lettre ces instructions et se sont dirigés en masse vers le bâtiment historique. Ainsi, une marée humaine s’est rapidement formée et plusieurs dizaines de personnes ont pris par la force le siège du Congrès. Rapidement dépassée, la sécurité sur place a laissé place aux forces de l’ordre faisant ainsi naître un véritable chaos dans l’enceinte du dôme. Le bilan des affrontements est lourd : quatre morts et quatorze blessés.


Face à cet événement inédit, Donald Trump a appelé ses partisans à rebrousser chemin tout en continuant de crier à la fraude. Un appel au calme en demi-teinte qui a notamment poussé Twitter à suspendre le compte du président sortant pendant douze heures. Du jamais-vu. Trump qui avait également incité son vice-président, Mike Pence, à refuser la victoire à Joe Biden lors de la séance du 6 janvier, en lui proposant de “se lever pour le bien de notre Constitution et de notre pays. Et si ça n’est pas le cas, je serai très déçu“. Du côté des Démocrates, on accuse le camp adverse d’avoir tout simplement attaquer la démocratie alors que le mouvement Black Lives Matter se demande quelle aurait été la réponse des forces de l’ordre et du public si les partisans avaient été noirs. Un public qui s’interroge encore sur la nature de cette insurrection – avait-elle été préparée ou s’est-elle juste “passée” – tandis que des partisans arboraient fièrement des tee-shirts “Guerre Civile – 06/01/21” répondant clairement à cette question.

Source: Lire L’Article Complet