Faux ongles : l'Anses alerte sur certaines colles responsables de brûlures

L’Agence nationale du médicament et des produits de santé (Anses) a alerté sur plusieurs cas de brûlures causées par certaines colles cyanoacrylates. Ces produits sont notamment utilisés pour la pose de faux ongles. On fait le point.

Restez informée

Depuis plusieurs années, il est possible d’effectuer sa pose de faux ongles à la maison. Pour ce faire, il suffit d’acheter un kit dans un magasin ou en ligne et de suivre les recommandations indiquées. En quelques minutes, une manucure peut ainsi être réalisée. L’Agence nationale du médicament et des produits de santé (Anses) a cependant alerté sur les colles cyanoacrylates utilisées pour la pose de faux ongles. En cause ? Ces substances pourraient entraîner des “brûlures graves”.

Des produits dangereux lorsqu’ils entrent en contact avec du tissu

Dans son avis publié le 30 mars, l’Anses a précisé que ces produits ne provoquent pas de brûlures lors d’une interaction avec la peau, mais lors “d’un contact avec du tissu, surtout en coton ou en laine” porté par un personne. L’autorité sanitaire a expliqué que cela “provoque une réaction chimique entraînant un dégagement instantané de chaleur très forte”. Avant d’ajouter : “De plus, la fluidité importante de ces colles favorise leur diffusion par le tissu, ce qui augmente la surface cutanée de brûlure”.

D’après l’Anses, les Centres Antipoison (CAP) ont enregistré deux cas de brûlures graves en novembre 2020. Une petite fille de 20 mois a été brûlée sur le poignet gauche à travers son t-shirt en coton. Elle a reçu une greffe de peau pour traiter la brûlure. Les organismes ont également signalé le cas d’une petite fille âgée de 2 ans qui a eu la main et l’avant-bras brûlés.

“Ces colles pour faux ongles sont vendues librement dans le commerce et sur internet. Parmi les nombreuses références existantes, les mentions de risque de brûlures, directes ou indirectes à travers un vêtement, sont souvent peu claires voire inexistantes”, peut-on lire dans le document. L’Anses a également rappelé que les colles cyanoacrylates sont utilisées pour d’autres activités notamment le modélisme.

Colles cyanoacrylates : quelles sont les précautions à suivre pour éviter les risques de brûlures ?

Pour éviter les risques de brûlures graves, l’Anses a recommandé aux parents de tenir les colles cyanoacrylates hors de la portée des enfants. D’après l’institution, les étiquetages sur les risques de brûlures “directes ou indirectes” sur un vêtement sont souvent “peu claires voire inexistantes”. Elle a donc préconisé aux industriels de rendre ces mentions plus visibles.

En cas de projection de colle sur un vêtement en contact avec la peau, il est conseillé d’appliquer immédiatement de l’eau froide et savonneuse sur la zone touchée afin de réduire “la surface et la profondeur de la brûlure“. Il est ensuite nécessaire de consulter rapidement un médecin.

Source: Lire L’Article Complet