Festival Astropolis. Yann Tiersen retrouve la scène pour présenter son nouvel album

Face à la mer d’Iroise, entourée de la chanteuse Quinquis et du musicien Jens Thomsen, Yann Tiersen présente Kerber, son nouvel album, en live et en exclusivité pour Astropolis, ce vendredi 2 juillet, à Plougonvelin.

« Pourvu qu’il fasse beau ! » espère Yann Tiersen pour ce concert de retrouvailles, une performance « complexe mais excitante », pour laquelle l’artiste breton de 51 ans répète intensément : « J’oscille entre les claviers, les boucles, les samples, l’analogique et l’acoustique, l’expérimentation et l’improvisation… un va-et-vient jouissif ! », décrit cet esthète du son.

Sur scène, Kerber, ce nouvel album illustrant l’interaction entre piano et musique électronique, représente un réel défi, « à l’ancienne, sans filet » : « Un peu trop d’humidité et tout peut foirer ! »

« Le piano n’est qu’un prétexte »

En avant-goût de ce live, la vidéo du single Poull Bojer, réalisée par Murat Gökmen, montre Tiersen en pleine création, virtuose, aussi intuitif qu’expérimenté, entouré d’écrans et d’instruments, dans son « cocon », le studio Eskal sur l’île d’Ouessant.

Une musique planante et ascendante, « où le piano n’est qu’un prétexte », inspiré par sa « contemplation, en hiver, de la constellation d’Orion ». Un nouveau chapitre dans l’œuvre foisonnante de cet artiste qui ne s’est jamais reposé sur ses lauriers, quitte à rompre avec des compositions, comme Amélie Poulain, au succès planétaire.

« Vertige du temps cosmique »

« Kerber mêle l’intime et l’infini », confie Yann Tiersen, emporté par « ce vertige du temps cosmique » mais ancré dans sa petite communauté insulaire soudée. Kerber porte le nom d’une minuscule chapelle. Ker al Loch , Kerdrall… chaque morceau est lié à un lieu, dessinant le paysage immédiat qui entoure la maison de Tiersen, Entre mélodies subtiles, chant des machines et vibrations intenses, un concert unique en France, avant la tournée qui débute en novembre aux États-Unis : « Si tout va bien… »

Vendredi 2 juillet, concert + Lesneu, au fort de Bertheaume, Plougonvelin (29), 35 €. Sortie de Kerber le 27 août 2021 via Mute/[PIAS]. Astropolis « En attendant la rave », du 2 au 17 juillet 2021, dans le pays de Brest, avec Jeff Mills & Jean-Phi Dary ; Lucie Antunes ; Pantha du Prince ; Chapelier Fou ; Zadig x Kmyle x Daff ; Peter Kernel, Hoorsees, Gwendoline…

Source: Lire L’Article Complet