Google paie Apple des milliards de dollars pour avoir la paix

Pour avoir la paix, Google paie des milliards de dollars à Apple selon une indiscrétion. Plus précisément, la firme de Mountain View verse cette somme pour que son concurrent ne lance pas son moteur de recherche !

Les GAFAM dirigent le marché des nouvelles technologies depuis plusieurs années. Parmi eux, on trouve Google, d’abord moteur de recherche devenu géant dans de nombreux domaines. La firme de Mountain View possède des services majeurs comme YouTube ou Gmail et tentent de nouvelles approches comme Stadia (cloud gaming). Apple présente également une force de frappe importante, popularisé par de nombreux produits dont l’iPhone. Et selon une information partagée par Trusted Reviews, les deux géants nouent un pacte secret. Google paie plusieurs milliards de dollars à Apple pour que la firme de Cupertino ne lance pas son propre moteur de recherche. Avoir la paix, en somme.

Des milliards de dollars versés à Apple par Google

Ce n’est pas un secret. Pour que Google reste le moteur de recherche par défaut de Safari, ce dernier verse des milliards de dollars tous les ans à Apple. Ce qui en fait l’outil de base de millions d’utilisateurs d’appareils de la firme de Cupertino : iPhone, iPad, Mac, etc. Cette somme représente pas moins d’un cinquième des bénéfices annuels de l’entreprise dirigée par Tim Cook. On comprend qu’Apple n’ait jamais tenté de dépasser Google malgré une grosse base d’utilisateurs. Mais d’après un recours collectif, ce deal va encore plus loin. Selon une action en justice déposée en Californie ce mois-ci, les entreprises entretiennent un accord de non-concurrence illégal.

L’action en justice affirme que Tim Cook et Sundar Pichai (dirigeant de Google) se livrent à des « réunions secrètes » pendant lesquelles la firme de Mountain View verse des milliards à Apple pour l’écarter du marché des moteurs de recherche. De quoi permettre à l’entreprise d’appuyer sa mainmise dans ce domaine. Pire encore : la firme de Cupertino achèterait des moteurs de recherche potentiels. Pour dissiper les doutes, l’entreprise dirigée par Tim Cook offre la possibilité d’utiliser Bing, Yahoo ou encore DuckDuckGo sur Safari. Le recours collectif demande donc « le démantèlement de Google en sociétés distinctes et indépendantes mais aussi celle d’Apple ». Rappelons que selon des rumeurs, Apple prépare son moteur de recherche au cas où son accord lucratif avec la firme de Mountain View prend fin…

Source: Lire L’Article Complet